Attentat de Nice : la déclaration hommage du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Photo d'archives : Le père Pedro recevant le 29 octobre 2015 le prix « Spirit of service award » du St John’s University à New York (Dr)
Photo d'archives : Le père Pedro recevant le 29 octobre 2015 le prix « Spirit of service award » du St John’s University à New York (Dr)

D'Akamasoa, à Madagascar, le père Pedro s'est associé, voix aussi de toute l'équipe de son association humanitaire, à la douleur des familles des victimes de l'attentat de Nice (France), tout en rendant hommage aux morts et aux blessé(e)s de cette effroyable tragédie meurtrière. Voici sa déclaration :

"Chers amis de France !

Abasourdi et sans paroles devant ce nouvel acte terroriste sur des innocents à Nice, nous vous exprimons toute notre solidarité et notre profonde peine devant ce crime odieux perpétré sur des frères et sœurs à Nice qui voulaient simplement se réjouir le jour de leur Fête Nationale, en famille, regardant le feu d’artifice !

Le mal, le fanatisme, la haine qui existent dans l’être humain endoctriné et fanatisé ne gagneront jamais sur la vérité et les personnes qui aiment la liberté, qui veulent vivre libres et être eux-mêmes sans aucune domination, d’où qu’elle vienne !

La liberté est la valeur la plus importante que nous a donnée notre Créateur. Aucune religion, aucune idéologie, aucun régime, aucune institution ne nous empêchera de vivre cette liberté, qui est la valeur et le caractère essentiel de notre existence humaine !

Frères et sœurs de France, toutes les personnes de bonne volonté du monde entier sont avec vous dans ce moment difficile d’épreuve et de deuil !

Dans notre Communauté Akamasoa nous prions pour tous les morts, les blessés et leurs familles !

Nous condamnons de toute notre force cet attentat meurtrier et nous savons que votre courage légendaire vous aidera à vaincre cet effroyable drame !

Dimanche 17 juillet 2016 avec tout le Peuple d’Akamasoa nous prierons pour toutes les victimes !"

Père Pedro

Publié dans News

Commenter cet article