Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Akamasoa : institut culinaire Guillaume Gomez opérationnel pour l'été 2020

Publié le par Vendée-Akamasoa

Saisie d'écran compte Twitter Guillaume Gomez, chef cuisinier à l'Élysée.

Saisie d'écran compte Twitter Guillaume Gomez, chef cuisinier à l'Élysée.

L’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez (IECGG) est implanté au sein de l’École Félix située dans le village Akamasoa du père Pedro à Madagascar. Il est le fruit d’une rencontre et d’une amitié entre Guillaume Gomez, chef cuisinier de l’Élysée, et Mathias et Gauthier Ismail, deux frères à l’initiative de la Fondation École de Félix. Cette association, de droit malgache reconnue d’utilité publique depuis 2014, vient en aide aux enfants malgaches à travers la formation et l’éducation. Cette rencontre a été impulsée en 2018 par la Première dame de France Brigitte Macron.

Une première promotion n’est que le début d’une belle aventure qui formera dès 2020, plus de 150 jeunes scolarisés dans trois écoles. En effet, il est prévu en 2020 l’ouverture d’un second Institut d’Excellence culinaire malgache dans le village d’Akamasoa, à Antananarivo, et d’un troisième à l’île Maurice. Pour celui d’Akamasoa, ce seront des pensionnaires du père Pedro qui réaliseront la maçonnerie, et des vœux sont faits pour que tout soit près pour le 60ème anniversaire de l’indépendance de Madagascar…

10 élèves en situation de précarité extrême ont donc intégré, cette année 2019, la première promotion de l’IECGG, et ont reçu pas moins de 960 heures de cours de techniques professionnelles, d’hygiène, de travaux pratiques de cuisine, de pâtisserie et de service. Ils sont prêts aujourd’hui à intégrer les plus prestigieux établissements de Madagascar pour effectuer leur 4 mois de stage, à l’issue desquels une évaluation leur permettra d’obtenir ou non leur diplôme : « Je suis extrêmement fier du travail de ces jeunes et du niveau de compétences qu’ils ont acquis en seulement quelques mois. Seul un élève a abandonné le programme en cours de route, les autres se sont accrochés pour se forger un avenir meilleur et donner du sens aux valeurs que nous portons : l'éducation, la formation et la transmission. Ils sont l’exemple même qu’avec du travail, de la motivation, un programme bien établi et un encadrement rigoureux, on obtient des résultats fantastiques », a déclaré Guillaume Gomez (lire aussi son communiqué ICI).

Publié dans News

Partager cet article

Repost0

Le Prix Fondation Air France 2019 décerné au père Pedro pour son oeuvre à Madagascar

Publié le par Vendée-Akamasoa

 La cérémonie s'est déroulée le 3 décembre 2019 au Musée du quai Branly à Paris, en présence de la Première dame Brigitte Macron (reproduction interdite).

La cérémonie s'est déroulée le 3 décembre 2019 au Musée du quai Branly à Paris, en présence de la Première dame Brigitte Macron (reproduction interdite).

Tous les deux ans, le prix Fondation Air France récompense des associations qui oeuvrent en faveur des enfants malades, handicapés ou en grande en difficulté. Cette année 2019, à l’occasion des 10 ans du Prix Fondation Air France, Anne Rigail, directrice générale d’Air France et présidente de la Fondation, a décerné cette récompense au Père Pedro, pour ses 30 années de dévouement auprès des plus démunis de Madagascar (2019 en est l’anniversaire, VOIR ICI), et en présence notamment de Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France et son équipe.

La cérémonie s'est déroulée le 3 décembre 2019 au Musée du quai Branly à Paris, présidée également par la Première dame Brigitte Macron (LIRE AUSSI LÀ). Quelque 400 invités assistaient à la soirée de remise de prix, où quatre agents d'Air France ont aussi été médaillés pour leur engagement humanitaire au sein de la Fondation Air France.

↓ Interview à cette occasion du père Pedro par "France Télévisions" ↓

↓ La cérémonie en images... ↓

La Fondation Air France est l'un des mécènes fidèles du père Pedro. Le 3 décembre 2019, à Paris, Brigitte Macron, que le père Pedro rencontre régulièrement pour parler d'Akamasoa à Madagascar, présidait également cette remise de prix. Présence aussi de pilotes d'Air FRance, médaillés pour leur engagement au sein de la Fondation, et de personnalités engagées auprès d'Akamasoa, dont Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France, 3ème à partir de la droite (reproduction des photos interdite).
La Fondation Air France est l'un des mécènes fidèles du père Pedro. Le 3 décembre 2019, à Paris, Brigitte Macron, que le père Pedro rencontre régulièrement pour parler d'Akamasoa à Madagascar, présidait également cette remise de prix. Présence aussi de pilotes d'Air FRance, médaillés pour leur engagement au sein de la Fondation, et de personnalités engagées auprès d'Akamasoa, dont Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France, 3ème à partir de la droite (reproduction des photos interdite).
La Fondation Air France est l'un des mécènes fidèles du père Pedro. Le 3 décembre 2019, à Paris, Brigitte Macron, que le père Pedro rencontre régulièrement pour parler d'Akamasoa à Madagascar, présidait également cette remise de prix. Présence aussi de pilotes d'Air FRance, médaillés pour leur engagement au sein de la Fondation, et de personnalités engagées auprès d'Akamasoa, dont Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France, 3ème à partir de la droite (reproduction des photos interdite).
La Fondation Air France est l'un des mécènes fidèles du père Pedro. Le 3 décembre 2019, à Paris, Brigitte Macron, que le père Pedro rencontre régulièrement pour parler d'Akamasoa à Madagascar, présidait également cette remise de prix. Présence aussi de pilotes d'Air FRance, médaillés pour leur engagement au sein de la Fondation, et de personnalités engagées auprès d'Akamasoa, dont Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France, 3ème à partir de la droite (reproduction des photos interdite).

La Fondation Air France est l'un des mécènes fidèles du père Pedro. Le 3 décembre 2019, à Paris, Brigitte Macron, que le père Pedro rencontre régulièrement pour parler d'Akamasoa à Madagascar, présidait également cette remise de prix. Présence aussi de pilotes d'Air FRance, médaillés pour leur engagement au sein de la Fondation, et de personnalités engagées auprès d'Akamasoa, dont Cécile Vic, déléguée générale de la Fondation Air France, 3ème à partir de la droite (reproduction des photos interdite).

Avec son association Akamasoa, le père Pedro lutte ainsi depuis 30 ans contre la pauvreté à Madagascar et tant que faire se peut par la réinsertion sociale et économique. L'association a construit plus de 3.500 maisons, occupées par quelque 30.000 personnes. L'association Akamasoa construit aussi des logements sociaux, des écoles, des crèches, des dispensaires, etc. Avec quelque 15.000 enfants scolarisés, les besoins sont énormes et la Fondation Air France est fidèlement présente avec d’autres mécènes et de nombreux donateurs pour poursuivre cette œuvre caritative et humanitaire. L'association joue un rôle également essentiel sur le plan de la santé avec 45.000 consultations par an et sur l'environnement.

Depuis 2014, la Fondation Air France a financé une crèche, un gymnase, du mobilier pour les écoles et une cantine. Cette année 2019, ce sont deux terrains de sports financés par la Fondation qui bénéficieront aux enfants de Madagascar.

↓ VIDÉO de l'inauguration de la crèche financée par la Fondation Air France en 2015 ↓

En 2015, entre autres, la Fondation Air France a financé la construction d'une nouvelle crèche au profit de l'association Akamasoa du Père Pedro à Madagascar. 150 jeunes enfants défavorisés à partir de 2 ans et demi sont accueillis dans cette nouvelle structure, permettant à leurs mères d'exercer une activité rémunérée.

Marietta et Patrick Boonefaes, président de l'Association Vendée-Akamasoa étaient également présents (reproduction interdite).

Marietta et Patrick Boonefaes, président de l'Association Vendée-Akamasoa étaient également présents (reproduction interdite).

Partager cet article

Repost0

Père Pedro : "Les gens donneraient plus s’ils voyaient les enfants que l’on aide"

Publié le par Vendée-Akamasoa

Père Pedro : "Les gens donneraient plus s’ils voyaient les enfants que l’on aide"

Au moment où l’association Vendée-Akamasoa va expédier 144 tonnes de pâtes et de riz offert par la société Panzani vers Akamasoa à Madagascar (lire article précédent sur ce blog), pour contribuer à la nourriture quotidienne de quelque 15.000 enfants,

VIDÉO (on peut revenir au début avec les boutons-commandes en bas à gauche) ↓ Le Père Pedro, prêtre et fondateur d’Akamasoa, s’exprime sur "Antenne Réunion" : « (…) On a fait venir 15.000 enfants à la rentrée scolaire à Akamasoa qui n’ont rien et qui veulent manger un bol de riz. Si les gens qui nous aident voyaient quels enfants il fallait aider, avec quel amour ils donneraient encore plus. Ceux qui hésitent de donner se diraient qu’ils ont tort. Les enfants sont un trésor, le patrimoine de notre Terre, de notre Humanité (…) Nous devons acheter chaque semaine 11 tonnes de riz. Tous les ans nous faisons une centaine de logements sociaux. Mais aussi créer une école avec 10 à 12 salles de classes. Ou encore des adductions d’eau, des routes, l’assainissement... on plante 10.000 à 20.000 arbres. Chaque année, 40.000 personnes viennent se soigner à Akamasoa. Tout cela représente une somme très importante. (…) ».

Partager cet article

Repost0