Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cyriel Hariel, Europe 1 : portrait hommage au père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Sur Europe 1 Cyriel Hariel dresse le portrait du père Pedro qui l'a impressionnée « tant par son action que par son charisme ». Le père Pedro a été nommé à trois reprises pour le Nobel de la paix, et vient de publier avec Pierre Lunel et Rijasolo pour les photos : « La cité d’espérance du père Pedro » (Éditions Le Rocher).

 

Publié dans News

Partager cet article

Repost0

Le père Pedro invité de Maïtena Biraben sur RMC

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro invité de Maïtena Biraben sur RMC

Le père Pedro dans le cadre de sa tournée pour présenter son livre "La cité d'espérance du père Pedro" (Édition du Rocher), écrit avec Pierre Lunel et illustré par Rijasolo, a été invité par Maïtena Biraben, dans l'émission "M comme Maïtena"...

Voici un extrait émouvant :

 

Et pour écouter l'intégrale de l'émission :

CLIQUEZICI → PUIS EN HAUT DE PAGE SUR LA FLÈCHE NOIRE (ROND ROUGE)

Publié dans News

Partager cet article

Repost0

"Pedro Opeka, bon ami”, du réalisateur slovène Jože Možina, projeté au Vatican !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Vatican News a annoncé officiellement sur son site officiel ce grand honneur fait au père Pedro

Vatican News a annoncé officiellement sur son site officiel ce grand honneur fait au père Pedro

« Good Friend-Pedro Opeka » du réalisateur slovène  Jože Možina à la filmothèque vaticane : le film « Pedro Opeka, bon ami » réalisé par Jože Možina – journaliste de la télévision nationale slovène – a été projeté le vendredi 16 novembre 2018 au Vatican par l’ambassade de Slovénie près le Saint-Siège et par le ministère slovène de la Culture, à l’avant-veille de la deuxième Journée mondiale des pauvres (VOIR LA BANDE-ANNONCE EN ANGLAIS À LA FIN DE CET ARTICLE). Une consécration de plus pour le père Pedro Opeka, lazariste originaire de Slovénie par ses parents, et figure salvatrice des pauvres du peuple malgache depuis son arrivée sur l’île rouge en 1975.

Né en Argentine en 1948, de parents fuyant le régime du maréchal Tito en Yougoslavie, le père Pedro a aussi bien connu Jorge Mario Bergoglio, futur pape François : « Jorge Mario Bergoglio et moi étions ensemble au Colegio Máximo San José (Collège majeur Saint-Joseph), centre spirituel et universitaire jésuite de San Miguel dans le Grand Buenos Aires, en 1967-1968. J’étais un petit étudiant et lui finissait ses études. Son nom, Bergoglio, résonnait déjà dans les couloirs. » raconte le père Pedro, ordonné prêtre le 28 septembre 1975, à 27 ans, à Buenos Aires, et prononce ses vœux de missionnaire dans l'église Lazariste de la rue de Sèvres à Paris, épousant ainsi la cause de Saint Vincent-De-Paul en vouant sa vie au service des plus démunis. Le père Pedro parle couramment six langues : espagnol (sa langue maternelle), slovène, français, italien, anglais et malgache. Il fut ensuite envoyé dans une ville du sud-est de Madagascar.

Le père Pedro avait déjà été reçu par le pape François le lundi 28 mai 2018 (Reproduction de la photo interdite sans autorisation)

Le père Pedro avait déjà été reçu par le pape François le lundi 28 mai 2018 (Reproduction de la photo interdite sans autorisation)

Bouleversé par le sort de Malgaches vivant sur une immense décharge, le père Pedro fonde, en décembre 1989, l’association « Akasamoa » («Bon et fidèle ami»). Depuis sa création en 1989, son association Akasamoa a permis à quelque 23.000 personnes de sortir de la misère et de vivre dans des villages dignes, avec des maisons en dur, des écoles, des soins médicaux, des parcs… Grâce aussi, en dehors du charisme légendaire du père Pedro quand il prend son bâton de pèlerin, à de nombreux et fidèles mécènes et donateurs, mais aussi ami(e)s et bénévoles associatifs, dont nous parlons ici régulièrement, et particulièrement pour certain(e)s dans les démarches de notre association Vendée –Akamasoa. Ce documentaire projeté au Vatican vise donc un peu plus encore à montrer la dignité et la renaissance vécues par les protégé(e)s malgaches du père Pedro, et plus largement des pauvres du monde entier.

 

↓ Le père Pedro raconte ci-dessous sa rencontre, déjà, avec le pape François le 28 mai 2018 ↓

 

Publié dans News

Partager cet article

Repost0

Le père Pedro invité de KTO pour son livre "La cité d'espérance"

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro est passé par la chaîne de télévision KTO, avec son dernier livre écrit avec Pierre Lunel, et des photos de Rijasolo : "La cité d'espérance du père Pedro" (Éditions du Rocher), dans l’émission « Églises du monde ». Mais aussi parler du combat inlassable qu´il mène depuis plus de quarante ans contre l'extrême pauvreté à Madagascar.

↓ Voici l’intégrale de l’émission présentée par Stéphanie Dupasquier. Chaque semaine, Églises du monde invite à s’immerger dans la vie d’un pays, à la rencontre des communautés chrétiennes, et des spécificités et du rayonnement de l’Église catholique ou de ses difficultés. Au-delà de l’actualité, il s’agit aussi de comprendre les grands enjeux du pays et la contribution que les chrétiens peuvent apporter à la société.

Dans l´entre-deux-tours de la présidentielle, Églises du Monde met le cap sur Madagascar, île immense située à l´est du continent africain, et l´un des 12 pays les plus pauvres du monde. En 1989, le père Pedro a fondé l´association Akamasoa, pour venir en aide aux pauvres qui vivaient sur une décharge, pour les aider à construire des structures -maisons, écoles, lieux de travail, dispensaires- retrouver leur dignité et préparer l´avenir de leurs enfants. D´une décharge est née une cité d´espérance. À ce jour, plus de 500.000 malgaches ont été soutenus par l´association Akamasoa.

 

Publié dans News

Partager cet article

Repost0