Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

news

Inondations et dégâts à Antananarivo et Madagascar : l'appel du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Reproductions de toutes photos sur ce blog sans autorisation interdite.

Reproductions de toutes photos sur ce blog sans autorisation interdite.

« Les dégâts occasionnés par des fortes pluies en ce mois de janvier 2022 dans la capitale de Madagascar Antananarivo et dans la périphérie entrainent des conséquences épouvantables pour les habitant(e)s. Les photos que nous vous présentons sont prises dans les villages autour d’Akamasoa. Le village d’Ampasika n’était pas construit par notre association et malheureusement ces maisons était construites très simplement par manque des moyens et réalisées très vite et cela entraine des drames quand surviennent les fortes pluies et le vent. Nous avons accueillis jusqu’à ajourd’hui 1687 personnes sinistrées dans notre Centre d’accueil d’Andralanitra et Mangarivotra. Le village d’Ampasika qui était totalement submergé par l’eau compte 240 familles sans ressources ni moyens. Chaque saison de pluie, la rivière d’Ampasika déborde dans les villages et dans la rizière à coté. Comme ce terrain est en litige et les riverains ont perdu au tribunal, ils étaient invités à laisser ce lieu et partir ailleurs. Mais ces familles sont restées là, parce qu’elles n’ont nul part où aller.

Un autre Village est sinistré tout près d’Akamasoa : Dakar. Il est situé au contrebas du village de Mangarivotra et là, la pente est tellement prononcée que beaucoup de maisons ce sont écroulées par la forte pluie et les éboulements ont abimé encore des dizaines de maisons. Les sinistrés que nous avons accueillis dans nos locaux communautaires d’Akamasoa ont besoin d’être secourus et nous avons pris nos responsabilités, et cela sera continué aussi longtemps que dureront les intempéries. Quotidiennement, nous partageons de la nourriture, des couvertures, des nattes, de l’eau, des médicaments, et des vêtements chauds, etc. Face à de tels drames nous devons tous agir et nous entraider puisque nous sommes tous frères et sœurs et tous membres de la même Famille Humaine. »

Père Pedro

LES PHOTOS DU PÉRE PEDRO SONT À VOIR EN CLIQUANT ICI

Inondations et dégâts à Antananarivo et Madagascar : l'appel du père Pedro
Partager cet article
Repost0

Le mot du père Pedro pour les activités et le bilan 2021 d'Akamasoa

Publié le par Vendée-Akamasoa

Reproductions interdites de toutes photos du blog sans autorisation.

Reproductions interdites de toutes photos du blog sans autorisation.

En ce début d'année 2022 où les intempéries et les inondations notamment à Antananarivo et surtout sa banlieue pénalisent un peu plus encore les habitants autour d'Akamasoa, et de Madagascar en général, le père Pedro s'est adressé à ses amis mécènes, bénévoles et soutiens pour faire le point sur le bilan de l'activité 2021 à Akamasoa.

Chers ami(e)s bienfaiteurs, bienfaitrices

« L’année 2021 prend fin et durant cette année nous avions tous pensé que nous arriverions à vaincre la pandémie du Covid19. Nous n’avons pas réussi malgré tous les efforts de la Communauté Internationale et nous sommes nombreux à être déçus. Le Covid19 a resurgi au plus fort dans de nombreux pays, en Europe et dans le monde entier, et cela nous fait peur encore une fois.

Si cela fait peur en Occident, où la majorité des gens possède un niveau de vie assez élevé, alors imaginez ce que cette pandémie peut provoquer comme dégât en Afrique et dans les pays les plus fragiles et les plus faibles économiquement.

Madagascar est toujours, qu’on le veuille ou pas, dans le peloton des 10 pays les plus pauvres au monde.

Tous les ans, nous nous demandons comment il est possible qu’un pays aussi riche, aussi intelligent, avec une jeunesse aussi forte, puisse patiner autant dans la boue de l'extrême pauvreté, et ce, depuis l’Indépendance.

Le fait est que de nombreux dirigeants ne se sont jamais préoccupés du sort de leur peuple, de leur jeunesse et de leurs propres enfants. Cela est une injustice, qui crie au Ciel !

Ceux qui ont dirigé ce pays se défendent et se protègent en disant qu’ils ont bien fait leur travail. Dans ce cas, pourquoi ne montrent-ils pas leurs œuvres, leurs réalisations qui devraient être visibles dans toute l’étendue du territoire.

Quand vous allez à l’intérieur du pays vous voyez des paysans livrés à eux-mêmes, il n’y a pas de routes, les régions sont enclavées et aux mains des « dahalo ». L'insécurité est devenue un grand problème. Les routes sont souvent coupées, on attaque les Taxi-Brousse, les vols de bœufs continuent. Les paysans n’ont jamais été aidés à la hauteur de leur importance dans la vie économique de la Nation. Heureusement ils sont très courageux et travaillent durement.

Le Président de la République actuel a dit cette année que lorsque l'Indépendance a été proclamée en 1960, Madagascar avait 50000 kilomètres de routes en bon état, et aujourd’hui, 60 ans plus tard, le pays ne possède que 18000 kilomètres de routes praticables. Cela est une constatation très honnête du Président de la République, mais force est de constater que rien n’a été fait depuis 61 ans maintenant et que, bien au contraire, tout s’est détérioré. Pourtant le pays n’a jamais connu de guerre civile. Madagascar est une Île Continent et sa superficie est supérieure à celle de la France. Cela ne suffit pas de faire un tronçon de route de 100 km et dire que le pays avance, que la pauvreté diminue et que la sécurité règne.

En 2021 le niveau de vie de la population a stagné ou diminué selon les régions. Les pauvres continuent à être pauvres dans les grandes villes et dans les campagnes. Se soigner, se nourrir, trouver de l’eau potable, avoir de l’électricité, scolariser ses enfants, se loger devient impossible et le parcours du combattant pour tellement de personnes. Le sud de l’île, frappé par la sécheresse, connait la famine et vit une situation dramatique.

Il est très difficile de sortir de cette spirale de la pauvreté. Il y a un laisser-aller et une indifférence inexcusable, c’est difficile à croire et surtout impensable. Un pays avec tant de jeunes c’est une richesse énorme, mais on perd cette richesse à ne rien faire. Si l’état ne fait pas plus d’effort pour instaurer plus de justice sociale visible et agir plus vite en faveur de la population la plus fragile, on court vers une explosion sociale, qui peut éclater à n’importe quel moment. Il est urgent de prendre conscience que c’est maintenant le moment de changer les mauvaises habitudes, de vaincre la corruption et d’agir enfin, et de ne plus faire de nouvelles vaines promesses au peuple de Madagascar. La population est désabusée, elle ne croit plus à grand-chose, il est urgent d’avoir des leaders qui l’aideront à avoir davantage de droits sociaux pour pouvoir vivre dignement. La Conférence des évêques et le Conseil Œcuménique des Eglises FFKM ont rappelé que la situation du pays est dramatique ; qu’il y avait encore trop de corruption, de manque de transparence, et de manque d’objectifs clairs, des priorités que doit absolument avoir un Gouvernement qui souhaite vraiment vaincre la pauvreté. »

Les intempéries de janvier 2022 pénalisent un peu plus encore les pauvres de Madagascar !

Les intempéries de janvier 2022 pénalisent un peu plus encore les pauvres de Madagascar !

« Chers amis, vous qui nous avez supportés et qui nous faites confiance, voici ce que nous avons pu réaliser avec votre aide sur cette année 2021.

Le travail réalisé en 2021 : Pour les logements :Construction de 59 logements avec des aménagements, 126 latrines et 126 douches. Finition de l’Hostel au Village de Tolotra. Pour les infrastructures scolaires : Finition de L’école de Langues à Vohitsara. Finition de la construction et rehaussement de la crèche à Andralanitra. Finition du Lycée à Masianaka et Ecole Primaire Publique à Antanamboro – Vangaindrano.  Extension de 2 salles de classes pour le Lycée de Mahatsara. Début de construction d’une bibliothèque de 5 niveaux à Mahatazana. Construction du bureau du proviseur et salle de professeur à Antolojanahary. Confection de 595 tables et bancs ainsi que de 60 tables maitres,

177 chaises et 190 tables pour les universitaires, confection de 80 lits superposés. Pour les aménagements : Construction de grands murs de soutènement à Mahatazana, Lovasoa et Mangarivotra avec des caniveaux. Construction de ruelles à Andralanitra, Mahatazana, Lovasoa sur un total de 1Km. Aménagement et extension de notre Cimetière à Manantenasoa avec le bétonnage de ruelles. Réhabilitation de 30 anciennes maisons à Mangarivotra, Lovasoa, Andralanitra, Antolojanahary. Construction d’un hangar métallique pour le stade couvert polyvalent à Mahatsara. Confection de poteaux en béton armé pour la conduction de câbles électriques.  Construction d'une Chapelle et  une grotte dédiée à La Sainte Vierge à Soavimbahoaka et à Mangarivotra. Reboisement de 10 000 arbres. Goudronnage d’une rue longue de 300 mètres à l'est de Mahatsinjo et d’un parking de 2 500 m² à Manantenasoa. Constructions de 2 petits Marchés à Mahatazana.  Pour le sport : Constructions de 3 terrains de foot synthétique à Tsaramasoandro, à Mahatsinjo, à Antolojanahary.

Les projets pour 2022 : Nous voulons construire à nouveau 100 logements. Un lycée à Ampitafa à 850 km de Tana dans le Sud-Est, une école primaire à Anilobe dans la Brousse de Vangaindrano dans le Sud-Est. Une bibliothèque pour l’université, un bâtiment pour la filière informatique, une maison pour l'accueil des professeurs de L'université Saint Vincent de Paul Akamasoa. 40 logements pour la Cité des étudiants de l’université, la clôture et l’aménagement de tout le Campus de l'université d’Akamasoa, construction de parkings pour l’université à Mahatazana. Un collège de 8 salles de classes à Mahatsinjo, confection de 2500 tables bancs pour les Écoles d’Akamasoa. Construction de rues pavées, de ruelles en béton armé entre les villages de Manantenasoa, Tsaramasoandro et Antolojanahary. Finition de L’Hostel à Akamasoa. Création d’infrastructures sportives avec des terrains mini-foot et de basket à Antolojanahary, Mahatsinjo, Tolotra et Mahatsara. Finition du lieu de prière à Mahatsara. Construction d’une centaine de toilettes à Ankadiefajoro,  Antaninarenina et Ambaniala.  Réhabilitation des toits, portes et fenêtres des dizaines des maisons construites il y a 25 ans. Agrandissement de la maternité à Safata et construction d’une clôture autour de l’Hôpital et les logements de notre médecin, sage -femmes et infirmières. Repeindre la maison d’accueil à Ranomafana. Adduction d’eau dans les villages d’Akamasoa et électrification du lieu public pour plus de sécurité. Planter des milliers d’arbres durant la saison des pluies de décembre, janvier, février, mars et avril avec nos milliers d'élèves de toutes nos écoles Akamasoa.

Dans notre mouvement Akamasoa, nous luttons, avec des hauts et des bas, contre tous les mensonges et tous les vols et nous combattons corps et âme pour plus de justice, plus d'égalité et plus de solidarité entre les pauvres. Nous essayons de résister à cette mentalité d’indifférence, du chacun pour soi.

Nous  travaillons ensemble avec le Gouvernement actuel qui essaye de lutter contre toute  cette mentalité qui a empêché le développement. Nous avons toujours confiance au Président de La République qui veut vraiment faire sortir le  Peuple Malagasy de cette souffrance et impasse. En 3 ans il a réalisé  beaucoup des infrastructures dans tout le pays, mais il y a encore de travail à faire.

Dans nos écoles, nous avons reçu un nombre record d’élèves sur cette année scolaire, par la force des choses et non pas pour faire grimper le nombre de nos élèves. Les parents, en pleurant, nous suppliaient de recevoir leurs enfants dans nos écoles. Les mamans ont fait un « sit-in » tout le mois de septembre et elles ont gagné. L’école primaire d’Andralanitra avec 4012 élèves dans un seul et même lieu, est l’école la plus importante de l’Océan Indien, peut-être d’Afrique et peut-être même des autres continents. Comme par hasard celle-ci est située au bord de la décharge, là où des milliers de familles avec de nombreux enfants ont été oubliés par les responsables de l’état autrefois. Tout un symbole de la résurrection d’un Peuple courageux, qui a tellement souffert et qui aujourd’hui est debout, fier de ses enfants et de leurs réussites aux examens. Nous essayons de former tous ces élèves à la responsabilité, à l'amour du bien commun, au respect des personnes et des biens, à la solidarité, à l’entraide, à l’esprit fraternel et à l’amour de la nature et de la Patrie. Nombreux sont nos élèves et nos enseignants qui sont fiers, volontaires, qui ont la foi et le sens du dévouement. Nous pouvons ainsi réussir et former de bons et honnêtes futurs citoyens.

Avec toute la population d’Akamasoa nous allons continuer à travailler comme au premier jour, pour assurer un avenir meilleur à des milliers d’enfants, qui n’ont qu’un désir : vivre dans la dignité, la paix et la joie.

C’est toujours avec vous, chers amis généreux et bienfaiteurs, plein de confiance, que nous pouvons continuer notre combat contre l’extrême pauvreté. Nous vous remercions de tout cœur pour votre sens du partage de vos richesses en faveur de nos frères et sœurs les plus démunis, et ensemble, nous allons aller de l’avant avec foi, force, courage, persévérance, détermination et amour.

Que Dieu bénisse toutes les femmes et les hommes sur notre Terre ! »

Bonne et heureuse année 2022

Très fraternellement !

Père Pedro

Partager cet article
Repost0

Que votre année 2022 soit bonne et belle !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Que votre année 2022 soit bonne et belle !

L'association Vendée-Akamasoa et le père Pedro vous souhaite une bonne année 2022, et surtout une bonne santé, ainsi qu'à tous les mécènes et bénévoles, qui soutiennent d'une façon ou d'une autre les actions du père Pedro et son oeuvre à Akamasoa !

Pour nous aider, et aussi les dons, cliquer sur le lien de la rubrique en haut à droite de la page d'accueil : "Pour s'associer à Vendée-Akamasoa"

Partager cet article
Repost0

Au profit du père Pedro : spectacles des Baladins de la médecine à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), reportés aux 28 et 29 janvier 2023

Publié le par Vendée-Akamasoa

Au profit du père Pedro : spectacles des Baladins de la médecine à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), reportés aux 28 et 29 janvier 2023

En raison du contexte sanitaire actuel, les deux représentations du spectacle "Flagrants délires" de la troupe des Baladins de la médecine, qui devaient avoir lieu les 29 et 30 janvier 2022, sont reportées aux 28 et 29 janvier 2023, toujours à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée).

Les places achetées seront remboursées (06 32 63 48 01, mail : vendee.akamasoa@gmail.com)

L'association Vendée Akamasoa s'associe donc toujours, les 28 et 29 janvier 2023, à la troupe Les Baladins de la Médecine pour deux grandes dates d'un spectacle haut en couleurs, au profit de l'association Akamasoa du père Pedro à Madagascar : "Flagrants délires".

Le spectacle cabaret- théâtre des Baladins de la médecine aura lieu à Saint-Laurent-sur-Sèvre, salle de la Clé des Champs, le samedi  28 janvier 2023 à 20 h 30  et le dimanche 29 janvier 2023 à 15 h. Soit 25 artistes sur scène dans un décor des années 70, pour deux bonnes heures de délires, mélangeant rires, comédie, danses, magie, performance visuelles, dans un divertissement à la hauteur de leur inspiration... délirante !

Reproduction interdite de toutes les photos des Baladins de la médecine, sans autorisation (© Laurent Touzeau)

Reproduction interdite de toutes les photos des Baladins de la médecine, sans autorisation (© Laurent Touzeau)

Tous ces artistes sont bénévoles et passionnés de théâtre, comédies musicales et autres spectacles délirants. Les comédiens sont issus pour la majorité du monde de la santé. Les Baladins de la Médecine mettent alors en commun leur talent pour la scène au service de nobles causes. À Saint-Laurent-sur-Sèvre, ces deux dates du nouveau spectacle "Flagrants délires" seront donnés pour soutenir et poursuivre l'œuvre du père Pedro et d'aider les enfants pauvres de son village salvateur Akamasoa, et qui se verra remettre l'intégralité des bénéfices de cette soirée.

Prix des places : Adulte => 17€, et enfant => 9€ (de 5 à 13 ans inclus). Conditions sanitaires éventuelles au moment du spectacle.

Réservations 2023 au 06 32 63 48 01 ou en cliquant → ICI ♥

Au profit du père Pedro : spectacles des Baladins de la médecine à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), reportés aux 28 et 29 janvier 2023
Au profit du père Pedro : spectacles des Baladins de la médecine à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), reportés aux 28 et 29 janvier 2023
Au profit du père Pedro : spectacles des Baladins de la médecine à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), reportés aux 28 et 29 janvier 2023
Partager cet article
Repost0

Loto annuel de l'association Vendée-Akamasoa : 11.570 euros pour le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Loto annuel de l'association Vendée-Akamasoa : 11.570 euros pour le père Pedro

La 10éme édition du Loto organisée par l'association Vendée-Akamasoa s'est tenue le 14 novembre 2021, salle du « Café de la Madelon », au Puy du Fou (Vendée), et a rassemblé près de 780 personnes fidèles présentes à cet évènement convivial au profit de l'oeuvre du père Pedro à Akamasoa.

11.570 euros de bénéfice ont été générés et cette somme sera intégralement reversée à l’association Akamasoa du père Pedro à Madagascar, et contribuera à soutenir l’action qu'il mène inlassablement depuis 35 ans, notamment pour assurer un avenir meilleur aux 17.000 enfants scolarisés

Toute l’équipe de l'association Vendée-Akamasoa adresse ses plus sincères remerciements aux généreux donateurs qui ont largement contribué au succès de la manifestation. C’est grâce à leur fidélité et à leur soutien que cette manifestation populaire caritative annuelle est possible. Un grand merci également aux nombreux participants, heureux gagnants, mais aussi aux moins chanceux pour leur participation dynamique et joyeuse. Enfin, une mention particulière à l’équipe organisatrice ainsi qu’à tous les bénévoles fidèles qui sont aussi le moteur de l'association Vendée-Akamasoa ! Rendez-vous pour la 11éme édition de ce grand loto humanitaire en 2022 !

Prochain évènement de l'association Vendée-Akamasoa :

Spectacle « Flagrants Délires » par la troupe « Les Baladins de la Médecine » les samedi 29 janvier 2022 (20h30) et le dimanche 30 janvier 2022 (15h) à Saint-Laurent-Sur-Sèvre (Vendée), toujours au profit du père Pedro.

Loto annuel de l'association Vendée-Akamasoa : 11.570 euros pour le père Pedro
Loto annuel de l'association Vendée-Akamasoa : 11.570 euros pour le père Pedro
Partager cet article
Repost0

Super loto annuel au profit du père Pedro, dimanche 14 novembre 2021, 14 h, au Puy du Fou (Vendée)

Publié le par Vendée-Akamasoa

Super loto annuel au profit du père Pedro, dimanche 14 novembre 2021, 14 h, au Puy du Fou (Vendée)

"Save The Date"

pour le super loto annuel au profit du père Pedro, dimanche 14 novembre 2021, à 14 heures, au Puy du Fou (Vendée), au profit reversé pour les oeuvres de Pedro Opeka à Madagascar, organisé par l'association Vendée-Akamasoa.

Nombreux lots de valeur, boissons et pâtisseries sur place. Venez nombreux !

Le Pass Sanitaire sera exigé à partir de 12 ans. Ouverture des portes dès 12 h 30. Pas de réservation. Accueil de 700 personnes maximum.  

Partager cet article
Repost0

Aleteia : quatre questions sur la pauvreté au père Pedro Opeka

Publié le par Vendée-Akamasoa

Aleteia : quatre questions sur la pauvreté au père Pedro Opeka

« Mon bureau, c’est la rue », a l’habitude de répéter le père Pedro, 73 ans et missionnaire lazariste à Madagascar depuis 1970. En périphérie de la capitale Antananarivo, il a créé Akamasoa, une véritable ville où les pauvres retrouvent leur dignité, les enfants scolarisés, l'espoir pérennisé, où résident près de 25.000 familles, qui ont pu reconstruire leur vie grâce à son action.

Le père Pedro Opeka est une véritable icône à Madagascar, où cette association Akamasoa qu’il a fondée il y a 30 ans a sorti près de 25.000 familles de la misère. De passage à Paris, il répond à "Aleteia" à quatre questions existentielles sur la pauvreté.

↓ L'interview en vidéo ci-dessous (CLIQUER sur la flèche) ↓

Alors que loin des regards, la famine menace le sud de Madagascar, touché par une sécheresse inédite, le Père Pedro Opeka, fondateur de l'association humanitaire Akamasoa très active sur l’île, appelle à prendre soin de notre maison commune.

→ À LIRE AUSSI DANS CETTE BELLE INTERVIEW DU MAGAZINE "LA VIE" → en cliquant ICI

Aleteia : quatre questions sur la pauvreté au père Pedro Opeka
Partager cet article
Repost0

L'association Vendée-Akamasoa diffuse aussi la BD "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action"

Publié le par Vendée-Akamasoa

L'association Vendée-Akamasoa diffuse aussi la BD "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action"

Initiée par l'éditeur "Des bulles B dans l'Océan", le père Pedro est le héros d'une nouvelle grande bande-dessinée, dont le bénéfice des ventes ira à son oeuvre à Madagascar, et qui s'intitule : "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action" (Des Bulles B dans l'Océan). Cette bande dessinée qui raconte l'aventure et l'oeuvre malgache du père Pedro Opeka est parue le 20 mai 2021, en vente en librairies et sur les sites de vente en ligne,

mais également au siège de l'association Vendée-Akamasoa : 7 rue de la Hutte, 85.500 Les Herbiers-France, tél. 06 07 23 59 75.

↓ Pour en savoir plus en vidéo ↓

Partager cet article
Repost0

L’aventure du Père Pedro à Madagascar et Akamasoa en bulles : "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action"

Publié le par Vendée-Akamasoa

L’aventure du Père Pedro à Madagascar et Akamasoa en bulles : "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action"

Depuis le 20 mai 2021, la BD "Akamasoa, Père Pedro, l'humanité par l'action" (Éditions Des Bulles B dans l'Océan) est en vente, racontant son oeuvre à Madagascar à travers l'association Akamasoa, et dont les ventes sont totalement au profit des besoins financiers de l'association malgache.

Un album cartonné de 70 pages retraçant l’aventure humanitaire du père Pedro qui a transformé la montagne de décharges d’Andralanitra, en une mine de bonne volonté humaine, révolutionnant à Madagascar la prise en charge de la pauvreté par le travail, tout en créant parallèlement le village d'Akamasoa, qui accueille et socialise les familles les plus démunies.

À découvrir en vidéo ↓

Partager cet article
Repost0

Le père Pedro reçu à l'Ambassade de Slovénie à Paris par l'ambassadrice

Publié le par Vendée-Akamasoa

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

"Rencontre inspirante avec Pedro Opeka" indique l'ambassadrice de la Slovénie sur leur compte Twitter, qui a reçu le père Pedro en leur Ambassade de Paris, à l'occasion de la célébration des 30 ans de la Slovénie, et pour rendre aussi hommage au père Pedro à Madagascar. Le père Pedro, on le rappelle, est né de parents slovènes d'Argentine, et reste fidèle aussi à ses origines slovènes tout en s'occupant depuis 50 ans des enfants à Madagascar, sous l'égide de son association Akamasoa.

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

Le père Pedro a d'ailleurs été nommé pour le Prix Nobel de la Paix 2021 (LIRE ICI et ) par Janez Janša, chef du gouvernement slovène, EN PHOTO CI-DESSOUS, avec le père Pedro, récemment, lors de la visite du Premier ministre à Paris.

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

© Photo twitter ambassade de Slovénie en France.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>