Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le pere pedro en vendee

Disparition de Renée Bossard, trésorière de Vendée-Akamasoa : l'hommage du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Renée Bossard et le père Pedro en 2012 au Puy du Fou (Vendée), lors d'une remise de chèque de "Puy du Fou Espérance" pour ses oeuvres (Dr)

Renée Bossard et le père Pedro en 2012 au Puy du Fou (Vendée), lors d'une remise de chèque de "Puy du Fou Espérance" pour ses oeuvres (Dr)

Nous avons rendu hommage sur notre blog à Renée Bossard (ARTICLE PRÉCÉDENT), trésorière de l'association Vendée-Akamasoa, présidente de "Puy du Fou Espérance", disparue le 15 août 2018 des suites d'une longue maladie.

À son tour, le père Pedro lui offre ses mots d'adieu sur son site officiel...

« Je voudrais saluer sa force humaine et spirituelle, sa volonté et son sens du service et du partage, qui m’a tout suite conquis, le jour qu’elle nous a rendu visite à Akamasoa il y a déjà 10 ans (...) » raconte ému le père Pedro dans son témoignage vibrant à la mémoire de Renée...

L'INTÉGRALITÉ de l'hommage du Père Pedro EST À LIRE ICI →→→ CLIQUEZ ICI

Renée et le père Pedro en Vendée, en 2010, lors d'une grande exposition sur Madagascar (Dr)

Renée et le père Pedro en Vendée, en 2010, lors d'une grande exposition sur Madagascar (Dr)

Partager cet article
Repost0

Renée Bossard, trésorière de Vendée-Akamasoa et présidente de "Puy du Fou Espérance", n'est plus...

Publié le par Vendée-Akamasoa

Renée Bossard (avec les lunettes noires) se déplaçait régulièrement à Madagascar, très engagée avec l'association Vendée-Akamasoa, dont elle était trésorière, et "Puy du Fou Espérance", aux côtés du père Pedro (DR).

Renée Bossard (avec les lunettes noires) se déplaçait régulièrement à Madagascar, très engagée avec l'association Vendée-Akamasoa, dont elle était trésorière, et "Puy du Fou Espérance", aux côtés du père Pedro (DR).

« Renée nous a quitté hier après-midi 15 août, à l’âge de 81 ans, après un dur combat qu’elle a perdu contre la maladie. » C’est en ces termes attristés que Patrick Boonefaes, président de l’association Vendée-Akamasoa, a annoncé ce jeudi 16 août 2018, la disparition de Renée Bossard, trésorière à ses côtés dans notre association au service du père Pedro, mais également secrétaire générale honoraire de l’association du Puy du Fou (Vendée), et créatrice de son volet humanitaire « Puy du Fou Espérance ».

Philippe de Villiers, créateur du Puy du Fou, son fils Nicolas, et Laurent Albert, directeur général du Grand Parc puyfolais, se sont aussi faits les porte-paroles de la grande famille bénévole puyfolaise, dont Renée Bossard faisait partie depuis les débuts de l’aventure née avec la création de la Cinéscénie, spectacle estival nocturne, en 1977 : « Le Puy du Fou porte le grand deuil, Renée vient de rendre l’âme. Toute la communauté Puyfolaise est plongée dans l’affliction. Chacun(e) d’entre nous mesure en cet instant où une grande dame de la famille s’est tue, ce que représente, par-delà notre désarroi, la perte de cette personnalité hors normes qui était la mémoire de l’Association et l’âme de la grande geste oblative du Puy du Fou. Renée et Jojo son mari sortaient tout juste d’un grand malheur : leur fille unique était morte d’une leucémie foudroyante à l’âge de dix-huit ans. Souvent Renée confiait avec mélancolie aux premiers responsables de notre aventure : « J’ai reporté les sentiments d’affection et les attentions que j’avais prodigué à ma chère petite Annie sur le projet encore ensommeillé du Puy du Fou. », rappellent les responsables du Puy du Fou aux 4.000 membres bénévoles de la Cinéscénie, et aussi au public...

Renée Bossard, le père Pedro et Patrick Boonefaes, président de Vendée-Akamasoa (DR).

Renée Bossard, le père Pedro et Patrick Boonefaes, président de Vendée-Akamasoa (DR).

René Bossard était connue aussi dans toute la région entourant le Puy du Fou, et bien au-delà, pour ses engagements caritatifs, liés à "Puy du Fou Espérance", mais aussi au quotidien, et notamment avec l'association Vendée-Akamasoa. C'est Renée Bossard qui a créé en 1984 « Puy du Fou Espérance », volet humanitaire puyfolais qui a offert plus de trois millions d’euros, en 35 ans, à des oeuvres caritatives du monde entier, comme La Ligue contre le Cancer, la fondation « Les Prisonniers du Goulag » avec Alexandre Soljenitsyne, Médecins du Monde, l’association « Handi Espoir, l'association « Perce-Neige », les associations « Anaï Parrainage » et « Leucémie Espoir » ou l’association ADELMAS avec le professeur Jean-Luc Harousseau.

Le grand combat de Renée ces dernières années était d'être aux côtés du père Pedro, avec les bénévoles de l'association Vendée-Akamasoa, pour les nécessiteux de Madagascar. Depuis plus de 10 ans, « Puy du Fou Espérance » et sa présidente soutenaient l’association Akamasoa pour financer, avec aussi des mécènes et donateurs régionaux, nationaux, et mondiaux, des dizaines de maisons pour des familles pauvres malgaches, et envoyer régulièrement des containers de denrées et matériels (VOIR LA VIDÉO CI-DESSOUS, où Renée Bossard est présente avec ses ami(e)s, reportage de France 3 Pays de la Loire, le vendredi 25 juilllet 2014, à l'occasion de l'envoi d'un container).

DR

DR

Renée Bossard restera attachée notamment, dans les mémoires, à l'oeuvre de coeur du père Pedro, mais aussi dans celui de toutes celles et ceux qui font partie de ses ami(e)s.

D. Mi.

Les obsèques de Renée Bossard ont eu lieu samedi 18 août 2018, aux Épesses (Vendée).

Partager cet article
Repost0

Notre partenaire la Banque humanitaire du Pallet au coeur de la 1ere édition du Prix de l'Ouverture Solidaire

Publié le par Vendée-Akamasoa

De gauche à droite : Henry Janneau, Stephane Calmeyn et Jean-Marie Roussière, président de la Banque humanitaire du Pallet, l'un des principaux maillons des aides au père Pedro (VOIR ÉGALEMENT À LA FIN DE L'ARTICLE).

De gauche à droite : Henry Janneau, Stephane Calmeyn et Jean-Marie Roussière, président de la Banque humanitaire du Pallet, l'un des principaux maillons des aides au père Pedro (VOIR ÉGALEMENT À LA FIN DE L'ARTICLE).

L’entreprise de menuiserie Janneau, La Banque Humanitaire de Loire-Atlantique et Sélection Reader's Digest lancent la première édition du Prix de l'Ouverture Solidaire, trophée qui vise à récompenser les initiatives innovantes des PME françaises en matière d'entraide sociale, solidaire ou humanitaire. Ce prix vient saluer toute action portée par une TPE-PME du secteur privé, qui améliore de façon concrète la vie quotidienne de personnes ayant besoin d’aide.

« Il est crucial de replacer l’humain au coeur du développement économique. Grâce au Prix de l’Ouverture Solidaire, nous souhaitons encourager concrètement ces entreprises qui agissent pour le bien d’autrui, souvent dans l’ombre, sans aucune reconnaissance ni soutien. » souligne Henri Janneau, président de Janneau.

Un engagement social au coeur des principes fondateurs du Prix

Depuis 30 ans, une centaine d'entreprises ont aidé la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique) dans ses actions au service de la solidarité, dont régulièrement le père Pedro. Janneau sur plusieurs années lors de la guerre au Kosovo a affrété semi-remorques et conducteurs pour des acheminements à titre gracieux en Bosnie Herzegovine : « Je n'ai jamais oublié ces aides extraordinaires de mon ami Henri Janneau. Je lui ai donc proposé ce Prix de l'Ouverture Solidaire qu'il a accepté de financer de 10.000 €. Il est important que nos entreprises soient proches de l'humain au coeur de nos vies, de les encourager et les remercier de partager tout simplement » rappelle Jean-Marie Roussière, président de la Banque Humanitaire du Pallet, et partenaire fidèle de l'association Vendée-Akamasoa pour des aides au père Pedro (voir aussi à la fin de l'article).

Stéphane Calmeyn, directeur de la rédaction de Sélection Reader’s Digest, renchérit : « Depuis toujours, notre magazine met en lumière les femmes et les hommes du monde associatif qui consacrent leur talent et leur énergie à aider les autres. Quoi de plus naturel que d’étendre notre soutien au monde économique ? Quand une entreprise s’engage de façon solidaire, la collectivité toute entière en sort renforcée. »

Informations, conditions d’éligibilité et inscription pour le Prix de l'Ouverture Solidaire EN CLIQUANT ICI

* Lancement de l’appel aux candidatures du Prix de l’Ouverture Solidaire

Les entreprises éligibles ont jusqu'au 28 septembre pour déposer leur dossier via le site web dédié. L'entreprise lauréate se verra reverser la somme de 10 000 €, dotation offerte par l'entreprise Janneau.

* Calendrier : L'appel aux candidatures est ouvert jusqu'au 28 septembre 2018. La cérémonie de remise du Prix de L'Ouverture Solidaire se tiendra en décembre 2018.

Les partenaires du Prix de l'Ouverture Solidaire

Le groupe Janneau est le spécialiste des fenêtres et portes d’entrée haut de gamme en Bois, Alu et PVC.

Basée en Loire-Atlantique, siège de l’entreprise, le groupe Janneau emploie 430 salariés. Le groupe Janneau est présent en France à travers son réseau de Partenaires Certifiés Janneau (92 points de vente) et plus de 1 000 professionnels installateurs.

Sélection Reader’s Digest

Présent dans la vie des Français depuis 70 ans, le mensuel Sélection Reader’s Digest célèbre les valeurs de l’optimisme et l’action d’associations au service de la solidarité. Depuis 2002, un « prix de la Solidarité » annuel, décerné en partenariat avec la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique), couronne les plus belles actions associatives.

La Banque Humanitaire Le Pallet Depuis plus de 30 ans, la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique) oeuvre pour l’aide sociale sous toutes ses formes. Véritable grossiste de l’humanitaire, elle vient en aide aux plus démunis, aux victimes de guerre ou de catastrophes naturelles, en France comme à l’international. Sur la vidéo ci-dessous, envoi le 22 mai 2018 d'un container à Madagascar pour le père Pedro, avec la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique).

Partager cet article
Repost0

7ème assemblée générale de l’association Vendée-Akamasoa

Publié le par Vendée-Akamasoa

70 personnes membres bénévoles étaient présentes à l'assemblée générale de Vendée-Akamasoa

70 personnes membres bénévoles étaient présentes à l'assemblée générale de Vendée-Akamasoa

La 7ème assemblée générale de l’association Vendée-Akamasoa (*) s’est tenue le samedi 24 mars dernier au Puy du Fou (Vendée). 70 personnes étaient présentes et ce fut l’occasion de retracer l’actualité 2017 de Vendée-Akamasoa, mais également celle des actions d’Akamasoa, entité associative et humanitaire du père Pedro à Madagascar. Des actualités que vous pouvez également retrouver toute l'année ici au fil des pages de notre blog, mais également par les liens bleus de la rubrique, colonne de droite : « En liens avec nous ».

Voici nos actions 2018 à noter sur les agendas, arrêtées à ce jour, des précisions seront apportées par la presse et sur notre blog au fil de l’avancée de ces projets

Mai 2018 : à l’initiative des élèves de Puy du Fou Académie, organisation d’une animation « Questions pour un Champion » ouverte aux parents et au public sur le thème de l’Afrique et Madagascar.

Juin 2018 : chargement et départ pour Madagascar du 18ème container de denrées, matériel, et besoins de première nécessité par Vendée-Akamasoa, depuis l’entrepôt de la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique).

Septembre et octobre 2018 : comédie musicale « Mère Teresa », spectacle joué, chanté et dansé sur la vie de sainte mère Teresa de Calcutta par les jeunes artistes de l’Institution Saint-Gabriel – Saint-Michel de Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée) avec le soutien de l’Institut Musical de Vendée. À Saint-Laurent-sur-Sèvre du 26 septembre au 30 septembre 2018 (sept représentations dans des paroisses du diocèse de Luçon).

18 novembre 2018 : 8ème édition du super loto vendéen au profit du père Pedro.

(*) Les personnes qui voudraient rejoindre l’association peuvent le faire par le bulletin téléchargeable dans notre page de présentation du blog, ainsi que le téléphone du président de l’association Vendée-Akamasoa pour tout renseignement, mécénat ou dons pour le père Pedro : CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU BULLETIN ET COORDONNÉES

Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa, et Renée Bossard, trésorière (à droite)

Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa, et Renée Bossard, trésorière (à droite)

Partager cet article
Repost0

Les 160 tonnes de pâtes alimentaires Panzani sont arrivées chez le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro sait aussi se faire agent de circulation !

Le père Pedro sait aussi se faire agent de circulation !

Les 160 tonnes de pâtes alimentaires Panzani (9 containers) parties de Paris, puis en bateaux vers Madagascar, début juin dernier, sont arrivées chez le père Pedro à partir du vendredi 14 juillet (voir notre article sur les expéditions sur ce blog au 12 juillet dernier) ! En Avril dernier, l’association Vendée Akamasoa lançait un grand appel à la solidarité afin de pouvoir boucler le budget « logistique » pour acheminer, vers Madagascar, les 160 tonnes de pâtes offertes par la société Panzani. Notre association a pu, grâce à la générosité de ses membres, mécènes et donateurs, réunir les 45.000 € qui ont permis de réaliser cette opération d’envergure : fin mai 2017, enlèvement des 160 tonnes de pâtes aux entrepôts de Panzani, puis transport vers Rouen pour mise en containers des pâtes. 10 juin 2017 : chargement des 9 containers au Port du Havre, pour Tamatave, à Madagascar. Et enfin, juillet 2017 : déchargement à Tamatave, côte Est de Madagascar.

L’association Vendée-Akamasoa remercie toutes celles et ceux qui l’ont soutenue dans ce grand mouvement de solidarité.

 

Le père Pedro a adressé également un message à la réception de cette grande expédition alimentaire : "Dimanche 16 juillet , nous avons pu recevoir les  9 containers. Nous avons fait avec une chaine humaine pour décharger toutes les tonnes de pâtes que l'entreprise Panzani nous a fait envoyer. Il y avait une joie indescriptible, une grande solidarité et une grande organisation de la population quand les containers sont arrivés afin de décharger et stocker les sacs. C'était fabuleux de voir le bonheur et l'union des personnes qui déchargeaient les pâtes ou assistaient à cet évènement".

Une belle organisation pour décharger et stocker les 9 containers de pâtes.

Une belle organisation pour décharger et stocker les 9 containers de pâtes.

Une chaîne de solidarité s'est mise en place...

Une chaîne de solidarité s'est mise en place...

Des pâtes, des pâtes : oui, et en plus des Panzani !

Des pâtes, des pâtes : oui, et en plus des Panzani !

Le père Pedro poursuit : "Si  nos donateurs avaient pu voir cette joie et cette organisation spontanée pour décharger toutes ces pâtes, ils seraient heureux de nous avoir donné ce produit de première nécessité aussi urgent que nécessaire. Encore une fois, un grand merci à l'entreprise Panzani qui nous a permis d'avoir ce chargement de pâtes alimentaires aussi précieux pour nos enfants que pour leurs  familles.

De tout cœur au nom de tous nos enfants et de la population d'Akamasoa, merci à tous celles et ceux qui, de près ou de loin, ont participé et rendu possible que ce don arrive jusqu'à Akamasoa ! Et à toutes celles et ceux qui ont contribué, et sponsorisé, à son acheminement, et généré ce miracle de générosité et de solidarité ! C 'est un jour inoubliable pour toute notre population d'Akamasoa de recevoir ce don alimentaire si précieux !".

Père Pedro

Les 160 tonnes de pâtes alimentaires Panzani sont arrivées chez le père Pedro
Les 160 tonnes de pâtes alimentaires Panzani sont arrivées chez le père Pedro
Une autre belle image !

Une autre belle image !

Pâtes en stock !

Pâtes en stock !

Partager cet article
Repost0

Le Jour du Seigneur : le père Pedro en pause spirituelle estivale

Publié le par Vendée-Akamasoa

La grotte de la Sainte Famille à Antananarivo (Madagascar), bâtie par le père Pedro à la mémoire de ses parents...

La grotte de la Sainte Famille à Antananarivo (Madagascar), bâtie par le père Pedro à la mémoire de ses parents...

Pendant l’été, le Jour du Seigneur fait découvrir à ses fidèles des lieux de pèlerinages et de pauses spirituelles du monde entier. L’équipe du "Jour du Seigneur" (leur site officiel est ICI) est allée entre autres à la rencontre du père Pedro Opeka.

Depuis 28 ans que le père Pedro est prêtre à Madagascar, et après un mois de juin 2017 à parcourir la France et l’Europe pour faire connaître son action au service des plus démunis de Madagascar, mais aussi rencontrer bénévoles et mécènes qui l’aident dans sa tâche, comme Puy du Fou Espérance ou l’association Vendée-Akamasoa, le père Pedro évoque dans la vidéo ci-dessous sa pause spirituelle estivale.

Ainsi, d’origine argentine, le père Pedro profite des week-ends estivaux de cet été pour se recueillir auprès de « la grotte de la Sainte Famille » (photo ci-dessus) qu’il a bâtie sur une colline à Antananarivo (Madagascar). On découvre que ce lieu de prières était le vœu de son père, slovène, qui a échappé à la mort, après la deuxième Guerre Mondiale,  alors aux mains des communistes en Slovénie, en priant la Sainte Famille. Le papa du père Pedro est parvenu à s’enfuir en Italie. Dans un camp de la Croix Rouge, il a rencontré la maman du missionnaire de Madagascar, et ses parents sont alors partis s’installer en Argentine... (cliquez sur la flèche, une petite musique précède son témoignage)

Partager cet article
Repost0

Voyage 2017 en Europe : Le père Pedro invité de France 24

Publié le par Vendée-Akamasoa

Partager cet article
Repost0

Quand le père Pedro s'insurge sur TV5Monde !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Il y a quelques semaines, lors de son passage en France, pour notamment la présentation de son livre en collaboration avec Pierre Lunel "Insurgez-vous" (Éditions du Rocher), le père Pedro est passé par le plateau de télévision de TV5Monde.

Partager cet article
Repost0

Le père Pedro reçu par la Première dame de France

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro a été reçu par Brigitte Macron le 4 juillet à l'Élysée (©photo interdite de reproduction sans autorisation écrite)

Le père Pedro a été reçu par Brigitte Macron le 4 juillet à l'Élysée (©photo interdite de reproduction sans autorisation écrite)

On le sait, le père Pedro vient régulièrement en Europe plaider la cause caritative de son association Akamasoa à Madagascar, rencontrer les mécènes et les donateurs, les bénévoles aussi qui le soutiennent, le public tout simplement, ses soeurs et ses frères du monde entier sensibles à son action humanitaire. Les fruits de son oeuvre pour les plus démunis ne laissent personne indifférent. Le charisme du missionnaire Pedro Opeka séduit les gens qu'il rencontre tant sa passion et son dévouement pour les plus pauvres est fort. Et ses besoins immenses. Le 4 juillet dernier, entre sa visite au Puy du Fou où il a reçu de l'association Puy du Fou Espérance 50.000 euros (voir l'article ci-dessous sur ce blog), et une interview aux médias, un maillon amical de sa grande chaîne de solidarité a sollicité une rencontre avec Brigitte Macron, afin de lui exposer son combat et ses espérances. La Première dame de France l'a aussitôt reçu. Voici ci-dessous le mot du père Pedro après cette belle rencontre...

 

« Chers amis d'Akamasoa !

 

J'ai été reçu en audience privée par Madame Brigitte Macron au Palais de l’Élysée, à Paris, avec un grand respect et j'ai pu constater que la Première dame de France est une personne d'une grande vision humanitaire, très attentive, cordiale, dynamique et avec une grande énergie humaine. L'audience a duré une heure et 15 minutes.

J'ai exposé le travail d'Akamasoa pour lutter contre l'extrême pauvreté et tous les efforts que nous faisons depuis 28 ans en faveur de la population la plus démunie. Elle m’a dit, qu'elle avait déjà entendu parler de notre Œuvre et notre combat pour les plus pauvres à Madagascar. Tout de suite Madame Brigitte Macron a manifesté un grand enthousiasme à faire connaitre davantage notre Œuvre et notre combat pour les plus défavorisés et surtout pour les enfants qui sont oubliés, non scolarisés et avec la faim au ventre. Elle nous a promis de faire son possible pour nous aider dans la mesure de ses possibilités, pour que l’on puisse faire sortir du trou de la pauvreté des milliers de familles d'une décharge et de la rue, familles dont nous nous occupons.

Cette visite n'était pas prévue dans mon programme des rencontres lors de ma venue estivale 2017 en Europe. La Divine Providence a ses raisons pour que cette rencontre se réalise d'une manière inopinée et inespérée. Je rentre à Madagascar après six semaines de tournée, visitant et faisant des témoignages dans de nombreuses villes de France, Belgique et Allemagne. Je retourne avec espérance et une grande conviction que les pauvres ont trouvé une alliée de confiance de plus dans leur combat pour la dignité, en la personne de Madame Brigitte Macron.

Il y a des rencontres qui enchantent et qui embellissent l’Humanité, celle-ci était l'une d’elle que  je viens de vivre ce 4 juillet 2017, par son contenu solidaire et fraternel d'entraide.

L’amour et l’espérance ne meurent jamais ! ».

 

Père Pedro

Partager cet article
Repost0

Le Puy du Fou offre 50.000 euros à l'oeuvre du Père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Devant le nouvel hôtel thématique du Puy du Fou, de gauche à droite : Patrick Boonefaes, président de Vendée-Akamasoa ; le père Pedro, et un couple d'amis correspondant Akamasoa du père Pedro à la Réunion (©D.M.)

Devant le nouvel hôtel thématique du Puy du Fou, de gauche à droite : Patrick Boonefaes, président de Vendée-Akamasoa ; le père Pedro, et un couple d'amis correspondant Akamasoa du père Pedro à la Réunion (©D.M.)

Le père Pedro est actuellement en France pour, notamment, la promotion de son ouvrage "Insurgez-vous !" (Éditions le Rocher).

Depuis quelques jours, et jusqu'à ce dimanche 18 juin, le père Pedro s'est arrêté au Puy du Fou (Vendée), qui marque cette année le 40ème anniversaire de sa création par Philippe de Villiers. À cette occasion, vendredi 16 juin 2017, lors de la journée d'anniversaire et avant la grande Cinéscénie nocturne, le père Pedro s'est vu remettre pour son oeuvre 50.000 euros par Renée Bossard, présidente de Puy du Fou Espérance, volet humanitaire de l'association puyfolaise, et trésorière de l'association Vendée-Akamasoa. Déjà, en 2014, Puy du Fou Espérance lui avait donné pour les besoins de son action 50.000 euros, et également 20.000 euros en 2012.

Après une messe samedi 17 juin avec les bénévoles puyfolais, le père Pedro a quitté la Vendée pour rejoindre ses protégés, laissant une fois de plus derrière lui en France l'image d'un homme totalement dévoué à la cause des Malgaches démunis, totalement dévoué à lutter contre l'injustice et la pauvreté des Humains : "Nous avons depuis nos débuts avec l'association Akamasoa (Les Bons Amis) aidé plus de 500.000 malgaches, d'une manière ou d'une autre, en un quart de siècle, avec l'aide de 517 collaborateurs malgaches ; scolarisé plus de 12.000 enfants ; logé 25.000 personnes dans 18 villages, sans compter les personnes qui passent quotidiennement par notre centre d'aide avec l'association, qui assure également un salaire à plus de 3.000 personnes dans tous les corps de métier dont nous avons besoin. Nous avons besoin de vous pour nous aider financièrement, les Malgaches sont un peuple attachant et les enfants sont l'avenir du Monde !", a rappelé le père Pedro.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>