Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour sur le voyage papal 2019 en passant par Madagascar et chez le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dimanche 8 septembre 2019, François 1er pape à se rendre chez le père Pedro (©Reproduction interdite)

Dimanche 8 septembre 2019, François 1er pape à se rendre chez le père Pedro (©Reproduction interdite)

Flashback sur la visite 2019 du pape François à Madagascar avec "TV5Monde Info",

et bien sûr son passage à Akamasoa avec le père Pedro, qui apparaît dans le reportage ci-dessous... À Madagascar, le Saint-Père a remis les pauvres au coeur de l'action de l'Église. Dans son homélie du dimanche 8 septembre 2019, devant un million de personnes, François a fustigé la culture du privilège avant de visiter l'association du père Pedro Opeka, figure du catholicisme social sur la Grande Ile.

↓ LE REPORTAGE DE TV5MONDE INFO ↓

CI-DESSOUS,

LE PÈRE PEDRO EXPLIQUE À ANTONELLA PALERMO, EN ITALIEN,

L'HISTOIRE D'AKAMASOA ET DE SON OEUVRE AUPRÈS DES PLUS DÉMUNIS... ↓

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Le prince Albert II de Monaco et la princesse Ira de Fürstenberg soutiennent les enfants malgaches et le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le 30 mai 2018, at après l’audience de Pedro Opeka avec le pape François du 28 mai, le père Pedro avait sollicité du Saint-Père de recevoir le prince Albert II de Monaco, le président de la République Slovène Pahor et l’ambassadeur de l’Argentine en Italie (Reproduction des photos interdite sans autorisation)
Le 30 mai 2018, at après l’audience de Pedro Opeka avec le pape François du 28 mai, le père Pedro avait sollicité du Saint-Père de recevoir le prince Albert II de Monaco, le président de la République Slovène Pahor et l’ambassadeur de l’Argentine en Italie (Reproduction des photos interdite sans autorisation)

Le 30 mai 2018, at après l’audience de Pedro Opeka avec le pape François du 28 mai, le père Pedro avait sollicité du Saint-Père de recevoir le prince Albert II de Monaco, le président de la République Slovène Pahor et l’ambassadeur de l’Argentine en Italie (Reproduction des photos interdite sans autorisation)

C’était cet été 2019,  la princesse Ira de Fürstenberg, ex-actrice, fidèle à la Principauté de Monaco, avait décidé de soutenir l’oeuvre du père Pedro en organisant une vente aux enchères au profit des actions du père Pedro Opeka à Akamasoa, et ce autour d’un dîner caritatif réunissant des personnalités du monde entier.  Ira de Fürstenberg et le père Pedro s'étaient croisés quelques mois auparavant, lors d’un dîner, qui donna naissance à un lien particulier, car la princesse proposa immédiatement de soutenir les œuvres humanitaires du père Pedro.

Ira de Fürstenberg, qui est aussi artiste, avait aussi le soutien du prince Albert II de Monaco, qui lui était venu en Vendée aux côtés du père Pedro le 25 juillet 2014, et qui raconte : « En 1996, j’ai fondé avec des amis Appo (Aide au père Pedro Opeka) à Madagascar, une association pour aider les enfants qui vivaient et souvent mouraient dans une décharge de détritus à Antananarivo. Notre objectif : les éduquer, leur offrir un travail et un toit. Ira nous a offert pour cette association au profit des actions du père Pedro, une partie de l’argent de la vente de ses créations magnifiques. »

Et les acquéreurs de renom furent nombreux lors de cette vente aux enchères caritative estivale, venus d'ailleurs du monde entier. Le prince Albert acheta quant à lui 24 verres en cristal de roche cerclés d’or. Le prince Albert II de Monaco et l’une de ses sœurs ont déjà foulé le sol malgache dans le cadre de leur soutien aux œuvres du père Pedro. Des écoles et d’autres infrastructures d’Akamasoa portent le nom du Prince Albert II, du Prince Rainier III, et des Grimaldi.

↓ Document exceptionnel : la vidéo de l'émission de France TV "Carré VIP", animée notamment par Henry-Jean Servat, qui raconte cette belle histoire ↓

Partager cet article
Repost0

30ème anniversaire d'Akamasoa : le père Pedro élevé par le président de Madagascar au rang de Grand-Croix de deuxième classe de l’ordre national

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dans le cadre de la célébration des 30 ans de l'association Akamasoa, le Président Andry Rajoelina, le 29 septembre 2019, a élevé le père Pedro Opeka, au rang de Grand Croix de 2ème Classe (©photo Présidence de la République de Madagascar).

Dans le cadre de la célébration des 30 ans de l'association Akamasoa, le Président Andry Rajoelina, le 29 septembre 2019, a élevé le père Pedro Opeka, au rang de Grand Croix de 2ème Classe (©photo Présidence de la République de Madagascar).

À l’occasion du 30e anniversaire du centre Akamasoa, créé par le père Pedro, le président malgache Andry Rajoelina l’a élevé au rang de Grand-Croix de deuxième classe de l’ordre national.

Dimanche 29 septembre 2019, c’était la fête au centre Akamasoa qui marquait ses 30 ans d’existence à Madagascar, œuvre humanitaire créée par Pedro Opeka et son équipe, aidés de généreux donateurs, pour sortir de la pauvreté des familles entières, par le travail et dans la dignité, et préparer des milliers d’enfants à affronter la vie d’abord par la scolarité.

Plusieurs responsables malgaches étaient présents pour assister à cette cérémonie, notamment le président de la République Andry Rajoelina et monseigneur Paolo Rocco Gualtieri, nonce apostolique (photos ci-dessous).

©Présidence de la République de Madagascar

©Présidence de la République de Madagascar

©Reproduction interdite

©Reproduction interdite

Le chef d’Etat Malagasy a résumé le travail du fondateur d’Akamasoa au fil des décennies : « Transformer la pauvreté en espoir ». Le père Pedro, fondateur du centre Akamasoa à Andralanitra, a été élevé par le président au « rang de Grand-Croix de deuxième classe de l’ordre national », le plus haut degré civil. Andry Rajoelina a insisté sur le fait qu’Akamasoa est la preuve que si tout le monde se donne la main, tout objectif est atteignable. Le père Pedro, qui l’a prouvé depuis 30 ans, a eu aussi récemment la plus haute reconnaissance avec la visite du pape François le dimanche 8 septembre 2019 (lire précédemment sur notre blog les reportages à cette occasion).

©Présidence de la République de Madagascar
©Présidence de la République de Madagascar
©Présidence de la République de Madagascar

©Présidence de la République de Madagascar

La toute première maison du village de l’amitié ou centre d’Akamasoa, a donc été créée par le père Pedro Opeka, il y a 30 ans. Depuis, plus de 3.000 maisons ont été bâties ainsi qu’une trentaine d’écoles, plusieurs bibliothèques, trois dispensaires, un cabinet de dentiste, des stades de basket et de foot, des voies de circulation, et même des cimetières…

Environ 14.000 enfants sont aujourd’hui scolarisés dans six écoles primaires, quatre écoles secondaires et deux lycées, avec l’aide de 464 professeurs et instituteurs et de 70 assistantes sociales.

Explications du père Pedro EN VIDÉO ↓

Tous les bons et beaux anniversaires se terminent par le partage du gâteau ©Reproduction interdite

Tous les bons et beaux anniversaires se terminent par le partage du gâteau ©Reproduction interdite

Le chef de l’État malgache a aussi remis un don de quatre tonnes de médicaments (photo ci-dessous).

Le président malgache a, par ailleurs, promis d’alimenter régulièrement les stocks de médicaments du centre d’Akamasoa, et promis de construire, avec la contribution de l’État malgache, une université pour les jeunes d’Akamasoa.

©Présidence de la République de Madagascar

©Présidence de la République de Madagascar

Quelques images souvenirs...

©Reproduction interdite
©Reproduction interdite
©Reproduction interdite

©Reproduction interdite

Partager cet article
Repost0

Comment le père Pedro a vécu la visite du pape François à Madagascar ?

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dimanche 8 septembre 2019, historique pour Akamasoa et le père Pedro (©Reproduction interdite sans autorisation)

Dimanche 8 septembre 2019, historique pour Akamasoa et le père Pedro (©Reproduction interdite sans autorisation)

Le Père Pedro a reçu le pape François, dimanche 8 septembre 2019, dans sa petite ville à quelques kilomètres de Tananarive : Akamasoa. Il y a eu la visite officielle, puis la messe. Le lendemain, une fois l’effervescence retombée, Réunion La 1ère est allé à la rencontre.

Reportage : vous pouvez écouter le père Pedro à travers des réponses sonores. Il vous suffit de cliquer sur les flèches noires au milieu des ronds jaunes de chaque paragraphe →→→ C'EST ICI CLIQUEZ

↓ ET SOUVENIRS EN IMAGES DE LA VISITE DU SAINT-PÈRE À AKAMASOA ↓

Publié dans news

Partager cet article
Repost0

Interview du père Pedro qui a sauvé 800 familles d’une décharge en la transformant en villages

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro lors des 25 ans d'Akamasoa (©Reproduction interdite sans autorisation)

Le père Pedro lors des 25 ans d'Akamasoa (©Reproduction interdite sans autorisation)

« Si vous n’avez pas d’humour ici, vous devenez fou ! » dit le père Pedro, fondateur d'Akamasoa et qui a sauvé 500.000 malgaches de la misère. « C’est l’œuvre de Dieu, pas la mienne ! »

Humilité et franchise lors d'une belle interview ↓ par Le Journal de Mayotte, entretien qui met en valeur les enfants, et combat la corruption.

Pedro Opeka a reçu dimanche 8 septembre 2019 (lire nos articles précédents sur ce blog) un hôte de marque, le pape François, qui était son prof en Argentine !

POUR LIRE L'INTERVIEW du père Pedro CLIQUEZ ICI

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Audience générale vaticane du 11 septembre 2019 : lors du bilan de son voyage dans l’Océan Indien, l'hommage de François au père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le voyage du pape François dans l'Océan indien, et son passage chez le père Pedro le 8 septembre 2019, est une reconnaissance vaticane et internationale pour l'oeuvre immense créée à Akamasoa (©Reproduction interdite sans autorisation)

Le voyage du pape François dans l'Océan indien, et son passage chez le père Pedro le 8 septembre 2019, est une reconnaissance vaticane et internationale pour l'oeuvre immense créée à Akamasoa (©Reproduction interdite sans autorisation)

Lors de sa première audience générale du 11 septembre 2019, après le voyage dans l'Océan indien du pape François du 4 au 10 septembre, le Saint-Père est revenu au Vatican sur son parcours Mozambique, Madagascar, et l'île Maurice (lire en CLIQUANT ICI).

Et dans la vidéo qui suit de cette audience (malheureusement non traduite, mais c'est un document exceptionnelle), ce fut l'occasion pour le pape de rendre hommage au père Pedro, au fil de son discours : « Madagascar est un pays riche de beautés et des ressources naturelles, mais marqué par beaucoup de pauvreté », a souligné François, avant de reprendre : « J’ai souhaité que, animé par son traditionnel esprit de solidarité, le peuple malgache puisse surmonter les adversités et construire un futur de développement en conjuguant le respect de l’environnement et la justice sociale. » François est alors revenu sur sa visite au village Akamasoa, fondé par le père Pedro Opeka, qu’il connaît depuis plus de 50 ans car il a été son professeur de littérature au séminaire en Argentine. « À Akamasoa, là-bas, on cherche à unir travail, dignité, soin des plus pauvres, instruction pour les enfants, le tout animé par l’Évangile », a rappelé François, qui a aussi été particulièrement touché par les très nombreux jeunes venus le rencontrer le samedi soir et le dimanche matin, au Champ diocésain.

L'audience générale du 11 septembre ↓

Autre fait exceptionnel au Vatican, qui montre une fois de plus l'importance, lors du voyage papal, de la découverte d'Akamasoa par François, étape qui l'a beaucoup marqué, c'est la présence permanente des images des "bons amis" et du père Pedro dans les toutes dernières vidéos "archives" du voyage du Saint-Père.

Comme ici, résumé malgache du 8 septembre 2019 par le Vatican ↓

Ou encore dans celle-ci, où l'on aperçoit le père Pedro ↓

Le nonce de Madagascar est aussi revenu sur l'oeuvre du père Pedro, dans une interview de Mgr Paolo Gualtieri, nonce à Antananarivo, la capitale de la grande île malgache (pour la lire CLIQUER ICI).

Enfin, pour conclure, voici les images vaticanes du départ du Saint-Père de Madagascar... ↓

Partager cet article
Repost0

Lors de son voyage du 4 au 10 septembre 2019, le pape François a été marqué par Madagascar, et la cité du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

©Reproduction interdite sans autorisation.

L'étape malgache du Pape François, qui a également conduit le Souverain pontife au Mozambique et à l'île Maurice, et sans doute plus encore sa visite chez le père Pedro à Akamasoa, a véritablement marqué le Saint-Père.

Certes sur le plan politique, mais aussi parce que son passage chez Pedro Opeka, dimanche 8 septembre 2019, a été pour le pape François à la fois la rencontre avec la pauvreté, les plus démunis, et la preuve que la détermination d'un seul homme peut engendrer des "miracles" et changer le cour de l'histoire, renverser la fatalité, comme à Akamasoa. Le village de l'amitié "Les bons amis" (traduction d'Akamasoa), c'est aujourd'hui grâce au père Pedro, ses équipes, les mécènes et donateurs aussi : quelque 13.000 enfants scolarisés et des centaines d'hommes et de femmes qui oeuvrent au quotidien depuis 30 ans pour extraire de la carrière "La cathédrale" les matériaux avec lesquels ils ont construit plus de vingt villages. La sortie de la pauvreté par le haut, le retour de la dignité par le travail qui redonne à la personne humaine, en même temps, sa fierté...

L'étape malgache fut le moment le plus émouvant du voyage du pape François (Andrea Tornielli l'écrit ICI pour VATICAN NEWS, CLIQUEZ SUR CE LIEN POUR DÉCOUVRIR SON ARTICLE).

↓ 1ere vidéo intégrale de Vatican News : dans une ambiance particulièrement festive, François a découvert la “Cité de l’Amitié”, fondée il y a trente ans par Pedro Opeka afin d’aider les pauvres d’Antananarivo vivant dans une décharge de la capitale malgache à retrouver une vie digne : un travail, un toit, une éducation. Une « grande œuvre » célébrée par François : le pape prie pour "que se répande dans le monde la lumière d'Akamasoa"

↓ 2ème vidéo de Vatican News

À la carrière de Mahatazana, le pape prie pour les travailleurs : « Que nos enfants ne soient pas contraints à travailler, mais puissent aller à l’école ». C’est l'une des suppliques adressées par le Pape au Seigneur lors de sa visite à la carrière de granit de Mahatazana, dont l’exploitation fait partie des activités de la Cité de l’Amitié du père Pedro. ↓

↓ 3ème vidéo de Vatican News : l'intégrale de la prière de François pour les travailleurs de la carrière de Mahatazana (à lire aussi EN CLIQUANT ICI) ↓

Partager cet article
Repost0

Visite du pape à Akamasoa : l'hommage du Vatican au père Pedro et à la jeune Fanny !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dimanche 8 septembre 2019, le pape François se rend à Akamasoa, première visite d'un Souverain pontife au père Pedro (©reproduction interdite sans autorisation)

Dimanche 8 septembre 2019, le pape François se rend à Akamasoa, première visite d'un Souverain pontife au père Pedro (©reproduction interdite sans autorisation)

Dimanche 8 septembre 2019, la visite du Souverain pontife François restera un grand moment dans l'histoire d'Akamasoa et du père Pedro à Madagascar (lire aussi sur ce blog,  les articles à partir du 5 septembre 2019 couvrant le voyage du pape).

Vatican News rend hommage à un moment rare de la visite du Saint-Père François dans la cité de Pedro Opeka : les témoignages émouvants du père Pedro, fondateur de la cité de l'amitié, et de la jeune Fanny, 13 ans, s'adressant avec toute la tendresse de son âge et la flamme de l'espoir au pape...

À LIRE AUSSI SUR VATICAN NEWS → LA TRÈS BELLE INTERVIEW DU PÈRE PEDRO : "Le père Pedro, apôtre des déshérités de Madagascar"CLIQUEZ ICI

↓ La vidéo du Vatican ↓

↓ Le pape François en a aussi profité pour pousser à Madagascar un cri d'espoir : la pauvreté n'est pas une fatalité !

Dans cette seconde vidéo, reportage de Philippine de Saint-Pierre, on voit aussi parfois le père Pedro avec le Saint-Père... ↓

↓ Dimanche 8 septembre 2019, le peuple d'Akamasoa, et leurs ami(e)s, étaient en liesse avec le père Pedro et ses équipes pour la venue du Pape François. ↓

©Reproduction interdite sans autorisation

©Reproduction interdite sans autorisation

Partager cet article
Repost0

Dimanche 8 septembre 2019 : le pape François à Akamasoa, reconnaissance humanitaire pour Pedro Opeka, ses équipes et ses protégé(e)s

Publié le par Vendée-Akamasoa

Image symbolique que celle de Pedro Opeka avec le premier pape de l'histoire se rendant à Akamasoa (©reproduction interdite sans autorisation)

Image symbolique que celle de Pedro Opeka avec le premier pape de l'histoire se rendant à Akamasoa (©reproduction interdite sans autorisation)

Dimanche 8 septembre 2019 restera dans l'histoire du père Pedro à Madagascar, son oeuvre depuis plusieurs décennies pour sortir par le travail les Malgaches de la pauvreté, mais aussi pour la dignité des plus démunis, comme une journée de reconnaissance humanitaire et de consécration.

Un pape, François, est venu à Akamasoa, voir sur place le travail acharné de Pedro Opeka pour sortir de la misère ses semblables, mais aussi le résultat aujourd'hui, véritable modèle humain pour le reste de l'île rouge et de ses dirigeants. Et surtout l'espoir que peut générer dans le coeur des Malgaches, comme de la pauvreté mondiale, la détermination d'un homme, comme une volonté politique si elle le décide, pour faire avancer une société en éradiquant la corruption, en développant une vraie démocratie, et en dégageant des moyens financiers et humains pour que cette société puisse redonner sa dignité au peuple tout entier qui la compose.

Le discours du pape François au père Pedro et à la cité d'Akamasoa EST À LIRE EN CLIQUANT ICI

↓ ET VOICI CI-DESSOUS LES REPORTAGES VIDÉOS DE CETTE JOURNÉE HISTORIQUE POUR AKAMASOA

↓ Visite du Saint-Père à Akamasoa, venu découvrir l'oeuvre du père Pedro, l'association humanitaire Akamasoa ("les bons amis", en malgache) qui aide les plus pauvres à construire des structures -maisons, écoles, lieux de travail, dispensaires- pour retrouver leur dignité et préparer l´avenir de leurs enfants ↓

↓ Le pape François a rencontré les travailleurs du chantier de Mahatazana, où l'association Akamasoa, fondée par le père Pedro lutte contre la pauvreté en y fournissant du travail au plus défavorisés, depuis plus de 30 ans ↓

↓ Des membres et soutiens de l'association Vendée-Akamasoa avaient fait le déplacement à Madagascar pour l'événement ↓

Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (à droite sur la photo ci-dessus) était notamment présent aux côtés du père Pedro, dimanche 8 septembre 2019 (©reproduction interdite sans autorisation).

Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (à droite sur la photo ci-dessus) était notamment présent aux côtés du père Pedro, dimanche 8 septembre 2019 (©reproduction interdite sans autorisation).

Patrick Boonefaes qui a eu l'honneur d'être présenté au pape François par le père Pedro (©reproduction interdite sans autorisation).

Patrick Boonefaes qui a eu l'honneur d'être présenté au pape François par le père Pedro (©reproduction interdite sans autorisation).

Partager cet article
Repost0

Le pape François veut redonner de l’espoir à Madagascar

Publié le par Vendée-Akamasoa

À Tananarive, le pape a salué la richesse de la culture traditionnelle malgache, l’appelant à résister à la mondialisation. Il a aussi fortement exhorté les politiques à travailler au bien commun en luttant contre la déforestation, la spéculation et la corruption. Il a invité les évêques à être des semeurs qui vivent dans l’espérance et il a prié avec les carmélites en leur confiant sa proximité quotidienne avec la petite Therese de l’enfant Jesus, avant de rejoindre les jeunes pour la veillée.

↓ Reportage à Madagascar des envoyées spéciales de KTO, Philippine de Saint Pierre et Sibylle Delaître

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>