Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le père Pedro honoré à New York

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro honoré à New York

26 ans au service des plus démunis de Madagascar avec son association humanitaire « Akamasoa ». Le père Pedro a été choisi pour recevoir le prix « Spirit of service award » du St John’s University à New York, université catholique, et il a reçu cette distinction hier jeudi 29 octobre 2015, lors du 18e « annual president dinner » au Waldorf Astoria.

Ce prix honore l’homme d’Église missionnaire et sa lutte contre la misère à Madagascar depuis 1989. Il s’agit d’une distinction des plus prestigieuses attribuée par cette université catholique new-yorkaise aux personnalités exceptionnelles, qui ont consacré leurs vies aux idéaux de charité, de compassion et de service de l’humanité. Et dont la vision, les réalisations et les bonnes œuvres, incarnent l’essence spirituelle de Saint-Vincent-de-Paul, tout en reflétant la ligne humaniste de l’Université de St John’s. Cet établissement, fondé en 1870, s’investit à sa manière dans l’éducation, les besoins éthiques, culturels, sociaux, professionnels et religieux.

Une récompense honorifique pour le père Pedro devant un parterre de personnalités new-yorkaises (Reproduction interdite).

Une récompense honorifique pour le père Pedro devant un parterre de personnalités new-yorkaises (Reproduction interdite).

La soirée s’est déroulée dans l’historique Hôtel de Waldorf ASTORIA, où le père Pedro a reçu son Prix de l'Esprit du Service, des mains du président de St John’s University de New York, puis le père Pedro s’est adressé au public (Reproduction interdite).

La soirée s’est déroulée dans l’historique Hôtel de Waldorf ASTORIA, où le père Pedro a reçu son Prix de l'Esprit du Service, des mains du président de St John’s University de New York, puis le père Pedro s’est adressé au public (Reproduction interdite).

Ce prix au père Pedro s’ajoute à ses nombreuses distinctions et décorations honorifiques, comme celle de Chevalier de la Légion d’honneur, remise en 2007 par le président de la République française, Nicolas Sarkozy ; le prix du Service Mondial de la fondation Kiwanis en 2005 ou encore la distinction de Commandeur de l’ordre national malgache en 2010. Le père Pedro avait également été nommé pour le Prix Nobel de la Paix 2013.

Le Père Pedro se voit une fois de plus récompensé, et à travers lui son équipe de bénévoles, et les donateurs qui l’aident dans son oeuvre, notamment à Andralanitra et ses quartiers environnants, et avec l’association Akamasoa qui en est le fer de lance. Actuellement, quelque 25.000 personnes sont à la charge directe de ladite association reconnue d’utilité publique depuis 2004. De plus, 12. 500 enfants sont scolarisés auprès de ses établissements, plusieurs milliers d’hommes et de femmes ont trouvé du travail et plusieurs centaines de personnes âgées sans ressource bénéficient d’une aide, sans oublier les milliers logements construits. Et la dignité retrouvée pour les plus démunis qui en bénéficient. Tous les dimanches, ce prêtre argentin devenu une figure religieuse reconnue dans le monde entier arrive à réunir plusieurs milliers de personnes pour une messe au stade couvert de Manantenasoa. Mais beaucoup de chemin reste à faire pour accompagner les plus pauvres et les milliers d’enfants défavorisés pour un avenir malgache qui reste toujours à construire.

Le père Pedro honoré à New York

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Akamasoa : "Une ville pour une nouvelle vie", le père Pedro s'explique

Publié le par Vendée-Akamasoa

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

40 ans de sacerdoce pour le père Pedro !

Publié le par Vendée-Akamasoa

40 ans de sacerdoce pour le père Pedro !

Le père Pedro a fêté ce dimanche 27 septembre 2015, à Akamasoa, et au milieu de ses soeurs et frères de cœur, son 40ème anniversaire de sacerdoce et ses 45 années de présence sur le sol Malgache auprès des plus pauvres. Mais aussi dans une véritable mission de sensibilisation auprès des responsables politiques locaux, comme à la rencontre de généreux donateurs dans le monde entier... Le père Pedro raconte cette belle journée avec ses mots, et en images !

« Nous avons vécu une très belle fête de Saint-Vincent-de-Paul et au même temps à Akamasoa, nous avons remercié Dieu pour mes 40 ans de sacerdoce au service du Peuple de Dieu ! », s’est réjoui le père Pedro, qui œuvre pour les plus démunis de l’île rouge, également, depuis 45 ans.

* Pour en savoir plus sur le parcours religieux du père Pedro, CLIQUEZ ICI et ).

40 ans de sacerdoce pour le père Pedro, qui débuta à Buenos Aires, et se concrétise sur le terrain depuis 45 ans à Madagascar !

40 ans de sacerdoce pour le père Pedro, qui débuta à Buenos Aires, et se concrétise sur le terrain depuis 45 ans à Madagascar !

« Il y avait beaucoup de joie dans l'assemblée des fidèles présents ce dimanche à nos côtés, mais aussi des frères et sœurs touristes de France, de La Réunion, du Canada, de Suisse, d’Autriche et de Slovénie, ou encore des Émirats ! ».

« Il y avait beaucoup de joie dans l'assemblée des fidèles présents ce dimanche à nos côtés, mais aussi des frères et sœurs touristes de France, de La Réunion, du Canada, de Suisse, d’Autriche et de Slovénie, ou encore des Émirats ! ».

« Nous avons prié pour le Pape François en voyage aux USA, pour les réfugiés de Syrie et du Moyen Orient et pour la paix ! ».

« Nous avons prié pour le Pape François en voyage aux USA, pour les réfugiés de Syrie et du Moyen Orient et pour la paix ! ».

« Après la messe nous avons partagé des biscuits avec tous les enfants et jeunes ! ».

« Après la messe nous avons partagé des biscuits avec tous les enfants et jeunes ! ».

« Ensuite, nous avons organisé fait un petit cocktail avec les responsables d’Akamasoa, où j'en ai profité pour  rappeler l’esprit de partage et du désintéressement qui doivent prévaloir  dans notre travail avec les pauvres au quotidien ! ».

« Ensuite, nous avons organisé fait un petit cocktail avec les responsables d’Akamasoa, où j'en ai profité pour rappeler l’esprit de partage et du désintéressement qui doivent prévaloir dans notre travail avec les pauvres au quotidien ! ».

 « Puis nous avons préparé un repas avec les enfants et les familles dans le Centre d'accueil, où nous étions quelque 700 personnes ! Les enfants et les familles étaient contents de manger un peu mieux que d'habitude ! ».

« Puis nous avons préparé un repas avec les enfants et les familles dans le Centre d'accueil, où nous étions quelque 700 personnes ! Les enfants et les familles étaient contents de manger un peu mieux que d'habitude ! ».

 « Nous avons  fini la journée dans une grande joie ! Dieu soit loué ! Nous étions très unis avec tous celles et ceux qui nous aident à travers le monde ! Je vous embrasse toutes et tous très fortement ! », conclut le père Pedro à qui l’association Vendée-Akamasoa, et tous ses ami(e)s de Vendée adressent ses plus chaleureuses félicitations pour ces décennies de dévouement religieux et humanitaire. Ne l’oublions pas !

« Nous avons fini la journée dans une grande joie ! Dieu soit loué ! Nous étions très unis avec tous celles et ceux qui nous aident à travers le monde ! Je vous embrasse toutes et tous très fortement ! », conclut le père Pedro à qui l’association Vendée-Akamasoa, et tous ses ami(e)s de Vendée adressent ses plus chaleureuses félicitations pour ces décennies de dévouement religieux et humanitaire. Ne l’oublions pas !

Partager cet article

Repost 0

Vendée : super loto au profit du père Pedro, dimanche 4 octobre 2015

Publié le par Vendée-Akamasoa

Vendée : super loto au profit du père Pedro, dimanche 4 octobre 2015

Le traditionnel grand loto au profit des oeuvres du père Pedro, organisé par l'association Vendée-Akamasoa, en collaboration avec de nombreux partenaires (le Puy du Fou, Sodexo, BDM, Société DV, Banque Humanitaire, Hyper U Les Herbiers, PRB, les vins Mourat, Conserverie Gendreau, etc.), a lieu dimanche 4 octobre 2015, à 14 heures, salle de la Halle Renaissance du Puy du Fou (Vendée).

Ouvert à tous, il permettra aux participants de remporter des lots prestigieux (affiche ci-dessus), tout en venant en aide aux besoins quotidiens du père Pedro à Madagascar. Venez nombreux et faites passer le message ! Merci à toutes et à tous, et aux fidèles de cette grande animation annuelle qui remporte toujours un succès grandissant, à la mesure de son but caritatif pour les plus démunis de Madagascar.

Bar, pâtisserie, boissons chaudes et fraîches sur place.

Partager cet article

Repost 0

Père Pedro : "l'abbé Pierre de Madagascar." !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Père Pedro : "l'abbé Pierre de Madagascar." !

Voici ci-dessous en vidéo, une très belle interview du père Pedro réalisée par le site "Aleteia", missionnaire protecteur des pauvres de Madagascar depuis des décennies, fondateur de l'association Akamasoa, homme d'Église humaniste salué d'ailleurs en son temps par l'abbé Pierre (1912-2007) en personne, qui ne s'était pas trompé sur l'efficacité redoutable et le dévouement total du père Pedro pour les plus démunis de l'île rouge.

Akamasoa a fêté (si l'on peut dire) ses 25 ans d'existence en 2014, mais les besoins financiers, matériels, et logistiques restent les mêmes pour le prêtre lazariste. Auteur du "Cri des pauvres" aux Éditions Balland, le père Pedro répond ici aux questions d'Aleteia, et les amis du père Pedro, comme aussi le blog Vendée-Akamasoa restent à votre écoute, généreux donateurs ou entreprises philanthropiques, pour l'aider au quotidien dans son oeuvre caritative immense...

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Vendée (France) : 70 m3 de produits pour le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Vendée (France) : 70 m3 de produits pour le père Pedro

Lundi 24 août dernier, un container de 70 m3 de matériel et denrées alimentaires est parti des Épesses (Vendée), vers Madagascar, pour les oeuvres du père Pedro (photo Ouest-France/Tatiana Guesdon, avec nos remerciements. Reproduction interdite sans autorisation de l'auteure).

Pour la quatrième année, l'association Vendée-Akamasoa (Les Herbiers, Vendée) est donc venue en aide au père Pedro, à sa manière, avec aussi le soutien de généreux donateurs locaux, et en lien avec l'association vendéenne Puy du Fou Espérance. Une vingtaine de bénévoles ont donc chargé dans le container, lundi, des vêtements, des couvertures, du mobilier mais également des denrées alimentaires. Pour la première fois, des entreprises partenaires, telles l'entreprise Gendreau de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée), qui a donné près de 15.000 boites de sardines, aux côtés de la laiterie vendéenne de Montaigu (300 boites de lait en poudre 3ème et 4ème âge), la société vendéenne Maline Thomas aux Essarts (des couverts alimentaires en plastique), et autres dons comme par exemple des milliers de paquets de gâteaux. Comme chaque année, la banque alimentaire du Pallet, en Loire-Atlantique, dirigée par Jean-Marie Roussière, a recueilli beaucoup de denrées pour cette expédition caritative. Matériel et denrées alimentaires arriveront par mer à Madagascar le 29 septembre prochain, puis le container sera acheminé en une dizaine de jours à Akamasoa : "Cela permettra de nourrir 11.000 enfants par jour, cinq jours par semaine, et d'aider des familles dans le besoin. Les dispensaires locaux bénéficieront du matériel médical", se réjouit Renée Bossard, présidente de Puy du Fou Espérance, et administratrice de l'association Vendée-Akamasoa, avec Patrick Boonefaes, président.

Partager cet article

Repost 0

"Cartes postales" du père Pedro et d'Akamasoa...

Publié le par Vendée-Akamasoa

Des jours comme les autres à Akamasoa, avec le père Pedro...


Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le père Pedro de retour à Akamasoa !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro de retour à Akamasoa !

Voici une lettre du père Pedro, qui s'adresse à ses protégés et à toutes celles et ceux qui lui apportent leur soutien, intitulée : "Mon retour à Madagascar, Akamasoa..."

« Le 7 juillet au soir, je suis revenu, après un mois et demi d’absence, dont une tournée en France. Un peu partout j’ai vu qu’il y avait un grand enthousiasme à aider les pauvres quand ils se prennent en charge, et surtout, quand l’aide arrive à destination, aux familles les plus pauvres de Madagascar. J’ai vu que les gens sont partants à s’engager pour lutter contre l’extrême pauvreté de notre Terre, quand leur aide matériel et/ou financière bénéficie directement et concrètement aux plus pauvres. D’aucune tournée, jamais, je ne reviens les mains vides.

J’ai fait aussi un voyage éclair d’une semaine en Argentine, pour voir et réconforter mon frère malade ainsi que toutes mes sœurs et leurs familles. Malgré la maladie de mon frère qui demande beaucoup de courage, j’ai eu la joie de visiter les maisons de toutes mes sœurs et de revivre cet amour familial qui nous a caractérisés depuis l’enfance. J’avais eu du mal à me décider d’y aller, mais une fois là-bas, j’étais heureux d’être parmi eux.

L’arrivée comme le départ furent très émouvants, à tel point que parfois un nœud se formait dans ma gorge, m’empêchant de parler. Mais ce sont les sentiments qui viennent du cœur qui font la beauté d’une vie familiale et d’un amour fraternel, et je remercie La Fondation Air France qui m’a donné ce billet aller-retour gratuitement.

Je suis arrivé à l’aéroport d’Ivato de Madagascar le 7 juillet à minuit, et en sortant de la douane, une avalanche d’enfants s’est jetée sur moi, avec d’énormes cris de joie et de bonheur pour nos retrouvailles. Cet accueil, qui était très spontané et sincère, a aussi séduit la foule qui était là à attendre ses proches. Une fois dehors, nous avons, en marchant, entonné un chant d’actions de grâces. Personnellement je pense qu’en pleine nuit, dans un aéroport si froid, ce cri de joie a changé toute l’ambiance et a mis à fleur de peau cette amitié et cette fraternité dont nous avons tous tellement besoin pour vivre. Combien de gens ai-je vu qui, à notre passage, souriaient et nous saluaient de la main !

Je pense que des moments d’une telle intensité nous font du bien, à nous Akamasoa, mais aussi à tous les gens autour de nous puisque la joie et la fraternité sont contagieuses.

Après une nuit très courte, le matin à 8 h, j’ai fait ma « conférence de presse », devant une centaine de responsables d’Akamasoa, les responsables des écoles, de la santé, du bâtiment, de la sécurité et des ateliers, qui étaient là pour m’accueillir et écouter les fruits de ma tournée. Je voyais devant moi un groupe extraordinaire de personnes, des femmes et des hommes qui m’écoutaient avec un grand intérêt. A plusieurs reprises, quand je racontais que, lors de ma tournée, les gens les ont salués, et aidés, pour continuer cette expérience d’action et de solidarité Akamasoa, ils applaudissaient de tout cœur.

Ce fut un moment d’une grande communion d’esprit, d’une grande disponibilité à écouter et recevoir de nouvelles forces. Et j’ai insisté pour dire à nos responsables que nous ne devrions jamais faire aucun travail avec les pauvres par routine, mais au contraire que chaque aide doit être faite avec un esprit nouveau, de même soigner les malades avec un esprit nouveau, de même l’enseignement, un esprit nouveau. Et qu’il faut fuir cette mentalité de service minimum.

Je leur ai dit aussi que lors de nombreux témoignages et conférences, des gens m’ont demandé : mon père, est-ce que les gens d’Akamasoa s’entraident, sont solidaires, se donnent la main dans les difficultés ? Bien sûr j’ai répondu oui, mais beaucoup nous reste à faire aussi. Je leur ai dit aussi, à tous ces responsables, que nous allons lire et réfléchir ensemble sur la dernière encyclique du Pape François, « Laudato Si », qui nous parle de notre maison commune qui est notre Terre.

Je sens une chose qui me fait du bien à chaque retour d’une tournée, et je reviens plein de forces, de joie et d’énergie pour continuer ce travail avec ce peuple d’Akamasoa.

Nous avons terminé cette réunion en nous donnant la main dans la prière et la bénédiction. C’est une chose difficile à expliquer par des mots, l’intensité humaine et fraternelle vécue depuis hier et ce matin. J’ai répété encore une fois aujourd’hui à tous ces responsables d’Akamasoa, qu’Akamasoa, avant d’être un lieu, est un état d’esprit de service, de solidarité et de fraternité. Tous ont applaudi fortement.

On se sentait tellement bien que les gens ne partaient pas, ils commençaient à chanter. Et après une heure et quart, je leur ai dit : finalement je dois vous chasser pour que vous partiez au travail ! Et tout le monde est parti en riant. C’est tellement beau de revenir parmi ses frères et sœurs à Akamasoa.

Merci de tout cœur à toutes les personnes qui m’ont reçu dans ma tournée, à tous ceux qui ont préparé ma venue en France, et qui ont provoqué cet enthousiasme afin de rendre généreuses les personnes venues m’écouter. Je suis témoin qu’en France la générosité existe ! ».

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le père Pedro de passage en Alsace (France) !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le 31 mai 2015, le père Pedro était en visite à Truchtersheim en Alsace (France). La télévision France 3 Régions était là...

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le père Pedro invité des médias français pour son livre "Le cri des pauvres"

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro est actuellement en pleine promotion de son dernier livre : "Le cri des pauvres, Ne pas se dérober" aux Éditions Balland (voir le post précédent sur ce blog). Comme entre autres médias français sur l'antenne d'Europe 1, ou CI-DESSOUS à Radio Notre-Dame, dans l'émission "Le Grand Témoin", animé par Louis Daufresne...

CLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-DESSOUS POUR RETROUVER L'INTERVIEW COMPLÉTE DU PÉRE PEDRO À RADIO NOTRE-DAME (PARIS).

Image hébergée par servimg.com

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>