Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Père Pedro, et le réalisateur Cam Cowan, s'expriment sur le film "OPEKA", palme d'or du 25ème Beverly Hills film festival 2020

Publié le par Vendée-Akamasoa

Père Pedro, et le réalisateur Cam Cowan, s'expriment sur le film "OPEKA", palme d'or du 25ème Beverly Hills film festival 2020

C'est une véritable consécration pour le père Pedro, son oeuvre à Akamasoa, et le réalisateur Cam Cowan. Ce dernier avait déjà réalisé à Madagascar le film "MADAGASIKARA", sur les luttes politiques, économiques et sociales. Cette fois, Cam Cowan vient de recevoir la palme d'or 2020 au 25ème Beverly Hills film festival, avec son documentaire "OPEKA", et indirectement le père Pedro !

Soit 89 minutes sur l’engagement humanitaire de Pedro Opeka, et le charisme d’un homme qui aura voué sa vie aux plus démunis de l'île rouge. Le Beverly Hills Film Festival est une compétition internationale consacrée à la mise en valeur de l’art et du talent des cinéastes indépendants émergents. Il constitue souvent pour les réalisateurs indépendants un tremplin vers des prix de plus gros calibre comme les Oscars ou les British Academy Films awards.

Interview du réalisateur Cam Cowan sur le documentaire "OPEKA" et le père Pedro EN CLIQUANT ICI

ou en lecture par le lien PDF ci-dessous ↓

« OPEKA » est donc le titre du deuxième documentaire du réalisateur indépendant Cam Cowan qui a obtenu la palme d'or du Beverly Hills Film Festival 2020. C'est aussi le patronyme du père Pedro Opeka, le héros de ce long métrage, où après le premier film de Cam Cowan « Madagasikara » qui évoquait la survie à Madagascar, « Opeka » raconte l'espoir à travers un fabuleux portrait du père Pedro !

↓ Le Père Pedro, à l'occasion de cette prestigieuse récompense au documentaire "OPEKA", s'est confié à 2424.mg.

Exclusif ↓

↓ Le trailer du film "OPEKA" de Cam Cowan palme d'or au au 25ème Beverly Hills film festival 2020

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Le père Pedro Opeka est élu 2ème du Prix Liberté 2020

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le Prix Liberté 2020, seconde édition, consacre Pedro Opeka à la seconde place des suffrages sur trois lauréats (Reproduction interdite sans autorisation).

Le Prix Liberté 2020, seconde édition, consacre Pedro Opeka à la seconde place des suffrages sur trois lauréats (Reproduction interdite sans autorisation).

Organisé par la région Normandie (France), la 2ème édition du Prix Liberté 2020, avec un jury de jeunes de 15 à 25 ans, a élu avec 42,2 % des voix Loujain Al Hathloul, militante saoudienne des droits des femmes dans son pays, toujours incarcérée. Le père Pedro était en lice avec aussi avec Nasrin Sotoudeh, éminente avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

Le père Pedro Opeka est élu 2ème du Prix Liberté 2020, et a obtenu 29,3 % des suffrages. Nasrin Sotoudeh obtient la troisième place avec 25,3 % des voix (2,9 % de votes blancs). 5.493 jeunes issus de 81 pays ont voté.

↓ Les trois candidat(e)s qui étaient en lice au départ ↓

Lina Al Hathloul, soeur de Loujain Al Hathloul, se verra donc remettre pour sa soeur un chèque de 25.000 € pour défendre sa cause, ainsi qu’un trophée réalisé par des élèves du lycée Napoléon de L’Aigle (Orne), et ce lors de la troisième édition du Forum mondial Normandie pour la Paix qui se tiendra les 1er et 2 octobre 2020 à l’Abbaye aux Dames à Caen. Sa réaction ↓

La lauréate 2020 du Prix Liberté, Loujain Al Hathloul (qui succède à Greta Thunberg en 2019), a été arrêtée une première fois, en 2014, pour avoir tenté de passer la frontière entre les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite au volant d’une voiture. Après 73 jours de prison, elle est libérée. De nouveau arrêtée en mai 2018 pour avoir bravé l’interdiction pour les femmes de conduire dans le royaume, elle est depuis incarcérée.

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa

Publié le par Vendée-Akamasoa

C'est au total depuis le début de la fondation de l'association Vendée-Akamasoa, 21 containers de marchandises et denrées alimentaires qui ont été envoyés au père Pedro (reproduction de toutes les photos interdites sans autorisation)
C'est au total depuis le début de la fondation de l'association Vendée-Akamasoa, 21 containers de marchandises et denrées alimentaires qui ont été envoyés au père Pedro (reproduction de toutes les photos interdites sans autorisation)
C'est au total depuis le début de la fondation de l'association Vendée-Akamasoa, 21 containers de marchandises et denrées alimentaires qui ont été envoyés au père Pedro (reproduction de toutes les photos interdites sans autorisation)

C'est au total depuis le début de la fondation de l'association Vendée-Akamasoa, 21 containers de marchandises et denrées alimentaires qui ont été envoyés au père Pedro (reproduction de toutes les photos interdites sans autorisation)

« Je voudrais remercier de tout cœur toute l’équipe bénévole de la Vendée et association Vendée-Akamasoa, pour récolter des aides alimentaires et des outils qui sont nécessaires ici et ensuite remplir les containers, on voit dans vos gestes un grand humanisme et une grande solidarité. Je suis certain que après la pandémie du coronavirus, les bienfaiteurs envers les plus démunis vont augmenter parce que beaucoup de nos frères et sœurs ont compris que nous faisons partie de la même « Maison Commune » qui est notre Terre et que nous faisons partie de la même Famille humaine »

s’est réjouit père Pedro à l’annonce de l’envoi de Vendée de deux nouveaux containers (140 m3), le 29 mai 2020, vers Madagascar, remplis de produits de première nécessité, grâce aux dons d’entreprises et soutiens financiers de mécènes.

Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa
Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa

 « Le départ initial de ses 20 tonnes de marchandises depuis le port de Montoir-de-Bretagne pour sept semaines de bateau jusqu’au port malgache de Tamatave, puis leur transfert jusqu’à la capitale d’Antananarivo, était prévu le 27 mars, mais la pandémie de Covid 19 a tout bouleversé »

explique Patrick Boonefaes, président de Vendée-Akamasoa, qui était aidé pour le chargement par une vingtaine de bénévoles et ami(e)s, et de l’encouragement sur place de Véronique Besse, maire des Herbiers (Vendée), qui prête l’ancienne halle de la Gare pour le stockage des produits en attendant les chargements, et ville siège de l’association Vendée-Akamasoa, soutien de Pedro Opeka.

Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa
Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa

Dans les deux containers pour le père Pedro, notamment : 25 000 boites de conserves de poisson offertes par GENDREAU (Sardines « les Dieux ») à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) ; 20 palettes de biscuits LU offertes par l’intermédiaire de la Banque Humanitaire du Pallet (Loire-Atlantique) ; 7 palettes de vêtements pour enfants offerts par CWF les Herbiers ; 4 palettes de vêtements et chaussures offerts par l’Hyper U des Herbiers ;

40 palettes offertes par une autre enseigne de la grande distribution  composées : d’équipements et mobiliers de jardin,

et de matériels de cuisson (destinés à l‘institut culinaire Guillaume Gomez d’Akamasoa, école de cuisine initiée à Madagascar par le chef de l’Élysée, en lien avec le Père Pedro, l’École de Félix, des partenaires locaux et les frères Mathias et Gauthier Ismail).

Quand l'École de Félix se présente en vidéo musicale ↓

La cuisine éducative et salvatrice arrive aussi à Akamasoa grâce à Guillaume Gomez, chef de l'Élysée, l'école de Félix et leurs partenaires locaux... La société LU est également l'un des soutiens fidèles au profit de Pedro Opeka.
La cuisine éducative et salvatrice arrive aussi à Akamasoa grâce à Guillaume Gomez, chef de l'Élysée, l'école de Félix et leurs partenaires locaux... La société LU est également l'un des soutiens fidèles au profit de Pedro Opeka.

La cuisine éducative et salvatrice arrive aussi à Akamasoa grâce à Guillaume Gomez, chef de l'Élysée, l'école de Félix et leurs partenaires locaux... La société LU est également l'un des soutiens fidèles au profit de Pedro Opeka.

Mais aussi des jouets, des mobiliers (chaises, tables et fauteuils), équipements d’intérieur de maison, de fournitures informatiques, ou encore plusieurs centaines de pièces de vêtements d’hiver (adultes et enfants) + des couvertures chaudes offertes par des particuliers, quelques centaines de tenues et équipements sportifs (shorts, maillots, chaussettes, chaussures de foot, ballons basket et foot) offerts par le Club de Twirling des Herbiers et des Club de football de la région de Nantes, et enfin 6 palettes de pièces de menuiserie (volets et fenêtres PVC, baies vitrées et portes grande taille, le tout en double vitrage) offertes par les établissements ELVA aux  Brouzils (Vendée).

Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa
Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa

 « Votre courage et votre enthousiasme nous redonnent à nous Akamasoa, la force de continuer à aider les plus pauvres. Nous voyons dans toutes ces initiatives caritatives un grand enthousiasme et surtout un grand Amour envers les enfants d’Akamasoa. Il y a plein des belles choses que vous nous avez envoyées et nous vous remercions d’avance. Jusqu’à maintenant, tout ce que vous nous avez envoyé était toujours dans un état très bon. Nous les attendons vers la fin de mois de juillet 2020 quand ces containers arriveront à Tamatave (Madagascar). Espérons que jusqu’à ce jour là, Tamatave puisse vaincre le coronavirus. Cette ville est la plus touchée. Ces jours, il y avait des manifestations et de violence dans les rues, mais tout semble entrer dans l’ordre » a réagi le père Pedro avec enthousiasme, et espoir pour l’évolution de la pandémie...

Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa
Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa
Deux nouveaux containers pour le père Pedro, dont du matériel pour l'institut culinaire Guillaume Gomez à Akamasoa

Enfin dans les mois qui viennent, l’association Vendée-Akamasoa travaille sur l’organisation d’un concert de la chanteuse Natasha St Pier, en collaboration  avec Corinne Charlier, qui aura lieu le 18 septembre 2020 en la cathédrale de Luçon (Vendée, Recteur Alexandre Robineau). Mais aussi sur l’organisation du prochain grand loto humanitaire de Vendée-Akamasoa au Puy du Fou, le 15 Novembre 2020. Ou encore sur le diner caritatif avec le Club Kiwanis de Cholet (Maine-et-Loire) qui aura lieu le jeudi 26 novembre 2020, très vraisemblablement en présence du père Pedro, et enfin sur un spectacle musical (danse, comédie, magie et chants) qui aura lieu fin janvier 2021 à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée).

Partager cet article
Repost0

Film "OPEKA" de Cam Cowan au Brooklyn Film Festival 2020 : visionnez le film sur le père Pedro et votez !

Publié le par Vendée-Akamasoa

L'affiche du film de Cam Cowan sur le père Pedro sélectionné au Brooklyn Film Festival 2020

L'affiche du film de Cam Cowan sur le père Pedro sélectionné au Brooklyn Film Festival 2020

Le père Pedro est au coeur d'un film de 89 minutes, "OPEKA", qui est sélectionné pour le Brooklyn Film Festival 2020, du 29 mai au 7 juin 2020 !

Le film "OPEKA" (2020) sélectionné pour le Brooklyn Film Festival 2020, du 29 mai au 7 juin 2020, est dirigé par Cam Cowan, co-produit par United States, Argentina, Madagascar.

C'est aussi une reconnaissance mondiale, à travers ce film du réalisateur Cam Cowan, pour l'oeuvre humanitaire de Pedro Opeka et son équipe à Akamasoa depuis de décennies !

VOUS POUVEZ VOTEZ VOUS-MÊME POUR CE FILM JUSQU'AU 9 JUIN 2020

(mais le plus tôt sera le mieux),

voici la marche à suivre pour voter ↓

1 - S'enregistrer,

avant de fournir ensuite un identifiant, et un mot de passe, pour se connecter au site internet du Brooklyn Film Festival 2020.

Une fois connecté au site du festival,

dérouler la liste de films en lice,

et sélectionner "OPEKA", le visionner, et voter pour le film de Cam Cowan PROCÉDURE COMPLÈTE EN CLIQUANT ICI

2 - Après visionnage du film "OPEKA",

VOTEZ ensuite toujours sur cette sélection dédiée au film "OPEKA" sur le site internet du Brooklyn Film Festival 2020 (comme indiqué sous la photo du père Pedro qui apparaîtra toujours sur le site du Brooklyn Film Festival, illustration ci-dessous en saisie d'écran ↓)

3 - La marche à suivre illustrée complète aussi en saisies d'écran ci-dessous ↓

Film "OPEKA" de Cam Cowan au Brooklyn Film Festival 2020 : visionnez le film sur le père Pedro et votez !
Film "OPEKA" de Cam Cowan au Brooklyn Film Festival 2020 : visionnez le film sur le père Pedro et votez !
Film "OPEKA" de Cam Cowan au Brooklyn Film Festival 2020 : visionnez le film sur le père Pedro et votez !
Film "OPEKA" de Cam Cowan au Brooklyn Film Festival 2020 : visionnez le film sur le père Pedro et votez !

Et voici le trailer du film "OPEKA" de Cam Cowan ↓

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

"OPEKA" : le père Pedro honoré dans un film sélectionné au Brooklyn Film Festival 2020

Publié le par Vendée-Akamasoa

La popularité du père Pedro, son charisme, et son dévouement pour les pauvres de Madagascar à Akamasoa, désormais reconnus dans le monde entier. Et l'affiche du film de Cam Cowan : "OPEKA" (Reproductions des photos interdites sans autorisation)
La popularité du père Pedro, son charisme, et son dévouement pour les pauvres de Madagascar à Akamasoa, désormais reconnus dans le monde entier. Et l'affiche du film de Cam Cowan : "OPEKA" (Reproductions des photos interdites sans autorisation)

La popularité du père Pedro, son charisme, et son dévouement pour les pauvres de Madagascar à Akamasoa, désormais reconnus dans le monde entier. Et l'affiche du film de Cam Cowan : "OPEKA" (Reproductions des photos interdites sans autorisation)

C'est une nouvelle exceptionnelle !

Le père Pedro est au coeur d'un film de 89 minutes, "OPEKA", qui est sélectionné pour le Brooklyn Film Festival 2020, du 29 mai au 7 juin 2020 !

Une reconnaissance mondiale également pour l'oeuvre humanitaire de Pedro Opeka et son équipe à Akamasoa, tant sur le plan de sa personnalité dévouée, que de son engagement humanitaire désormais promu et reconnu aussi sur les écrans du monde entier, et dans les festivals donc !

Le film "OPEKA" (2020) sélectionné pour le Brooklyn Film Festival 2020, du 29 mai au 7 juin 2020, est dirigé par Cam Cowan, co-produit par United States, Argentina, Madagascar :

pour en savoir plus, C'EST ICI → CLIQUEZ

ET EN EXCLUSIVITÉ,

↓ Le trailer du film "OPEKA" de Cam Cowan en lice au Brooklyn Film Festival 2020 ↓

Cam Cowan avait déjà fait un film sur Madagascar : "MADAGASIKARA"

↓ Le trailer de "MADAGASIKARA" en bonus ici ↓

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Jeudi 14 mai 2020 à 20 h 30, partez en voyage live de votre ordi, chez le père Pedro avec Sonia et Alexandre Poussin

Publié le par Vendée-Akamasoa

© Alexandre et Sonia Poussin avec le Père Pedro (Reproduction interdite sans autorisation).

© Alexandre et Sonia Poussin avec le Père Pedro (Reproduction interdite sans autorisation).

Ce jeudi 14 mai à 20 h 30, et si vous partiez en live de votre ordinateur chez le père Pedro à Madagascar avec les voyageurs Sonia et Alexandre Poussin ?

Comment ? Le voyage virtuel dure une heure et a lieu s'il y a 25 participants minimum. Pour y participer? Rien de plus simple ! Réservez votre voyage virtuel et vous recevrez un e-mail avec un lien de connexion vers une application, un mot de passe et un mode d'emploi. Il vous suffit d'avoir un ordinateur, équipé d'internet et de son.

TOUT EST EXPLIQUÉ POUR LE VOYAGE VIRTUEL DU JEUDI 14 MAI 2020 en cliquant ICI→ Rencontres hors du commun

La famille Poussin, écrivains voyageurs au long cours. Alexandre et son épouse Sonia ont arpenté l’intégralité du continent africain en trois ans et 14.000 km à pied. Un périple immortalisé par leur livre et leur film Africa Trek. Le couple avait fait le tour du monde à bicyclette et traversé l’Himalaya à pied avec Sylvain Tesson ce qui lui permit d'écrire ses deux premiers livres.

Depuis, Alexandre encadre des voyages, donne des conférences, lève des fonds pour des projets humanitaires à Madagascar comme la protection de la dernière forêt primaire de la côte Est, ou en ce moment la fabrication de cent mille masques de protection pour Fianarantsoa à Madagascar !

Et bon voyage virtuel peut-être à vous JEUDI 14 MAI 2020 chez le père Pedro !?

Le père Pedro avait reçu la famille Poussin le 27 août 2018 : À LIRE ET VOIR EN IMAGES → EN CLIQUANT ICI

↓ Et ci-dessous en vidéo, le témoignage de la famille Poussin sur leur épopée malgache ↓

↓ AUTRES TÉMOIGNAGES INÉDITS EN IMAGES VIDÉO...

La famille Poussin raconte ↓

Le père Pedro témoigne ↓

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

"Le Rayon de Soleil de l'enfant étranger" finance l'envoi de 2 containers de Vendée-Akamasoa pour le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR MIEUX LES VISIONNER : Le père Pedro et ses protégé(e)s. Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (debout à droite) en septembre 2019 à Madagascar pour la venue du pape François, et le logo de l'association donatrice (Reproductions interdites sans autorisation)
CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR MIEUX LES VISIONNER : Le père Pedro et ses protégé(e)s. Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (debout à droite) en septembre 2019 à Madagascar pour la venue du pape François, et le logo de l'association donatrice (Reproductions interdites sans autorisation) CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR MIEUX LES VISIONNER : Le père Pedro et ses protégé(e)s. Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (debout à droite) en septembre 2019 à Madagascar pour la venue du pape François, et le logo de l'association donatrice (Reproductions interdites sans autorisation)

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR MIEUX LES VISIONNER : Le père Pedro et ses protégé(e)s. Patrick Boonefaes, président de l'association Vendée-Akamasoa (debout à droite) en septembre 2019 à Madagascar pour la venue du pape François, et le logo de l'association donatrice (Reproductions interdites sans autorisation)

L'association "Le Rayon de Soleil de l'enfant étranger" a décidé de financer le transport de 2 prochains containers de l'association Vendée-Akamasoa, plusieurs dizaines de tonnes à chaque fois de produits de première nécessité, pour les protégé(e)s du père Pedro.

Que l'association "Le Rayon de Soleil de l'enfant étranger" et ses généreux donateurs soient chaleureusement remercié pour ce don de 12.800 euros, car les transports de plusieurs semaines, en bateaux, de containers humanitaires de marchandises ont un coût non négligeable ! Merci également aux Sud-Vendéens Évelyne et Jacky Brunet pour leur collaboration relationnelle.

Fondée en 1976 par Madame le docteur Marie-Antoinette Lemire, l’association Le Rayon de Soleil de l’Enfant étranger est régie par la loi de 1901 et reconnue d’intérêt général. C’est un organisme Autorisé pour l’Adoption (OAA), par l’arrêté du 7 juillet 1978 à servir d’intermédiaire de placement en vue d’adoption de mineurs originaires de pays étrangers.

L'association sert également d’intermédiaire pour le parrainage d’enfants, apporte son aide à des crèches, des orphelinats, des centres d’enfants handicapés, en Chine, en Corée du Sud, en Haiti, en Inde, à Madagascar, au Mali, en Centrafrique, en Roumanie ou au Vietnam...

SITE OFFICIEL de L'ASSOCIATION "LE RAYON DE SOLEIL DE L'ENFANT ÉTRANGER" → Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Épidémie de Covid-19 à Madagascar : des aides pour le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro et la ministre de l'Environnement Baomiavotse Vahinala Raharinirina © Reproduction de toutes les photos du site Vendée-Akamasoa interdite sans autorisation.

Le père Pedro et la ministre de l'Environnement Baomiavotse Vahinala Raharinirina © Reproduction de toutes les photos du site Vendée-Akamasoa interdite sans autorisation.

En cette époque difficile de pandémie de Coronavirus aussi pour Madagascar, et les protégées précaires de Pedro Opeka, la solidarité est présente régulièrement pour Akamasoa.

Ainsi, début avril, le gouvernement malgache, par l'intermédiaire de la ministre de l'environnement Baomiavotse Vahinala Raharinirina a offert au profit de l'association du père Pedro : 10 tonnes de produits de première nécessité (PPN), un chargement composé de 5 tonnes de riz, 1.000 litres d’huile, 1 tonne de sucre et koba aina, 2,5 tonnes de lentilles, 1.000 morceaux de sel, 1.000 morceaux de savons.

TOUT LIRE EN → EN CLIQUANT ICI

Déchargement du camion de PPN donné par le gouvernement malgache.

Déchargement du camion de PPN donné par le gouvernement malgache.

Une importante délégation de l’Église MRES de Madagascar à Antananarivo dirigée par le pasteur Fidy ont également apporté une aide alimentaire au Centre d’Accueil Mangarivotra, où habitent 534 personnes en permanence.

TOUT LIRE EN → EN CLIQUANT ICI

La délégation de l’Église MRES de Madagascar à Antananarivo dirigée par le pasteur Fidy avec le père Pedro.

La délégation de l’Église MRES de Madagascar à Antananarivo dirigée par le pasteur Fidy avec le père Pedro.

Enfin le Groupe Aquarelle est venu partager avec le peuple d’Akamasoa une aide humanitaire.

TOUT LIRE EN → EN CLIQUANT ICI

La délégation du Groupe Aquarelle.

La délégation du Groupe Aquarelle.

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

L'école de Besely à Madagascar, oeuvre de Charles Gassot : une complicité avec le père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro et Charles Gassot © Écoles du monde - Madagascar

Le père Pedro et Charles Gassot © Écoles du monde - Madagascar

C'est une rencontre avec le père Pedro lors d'un tournage qui a inspiré l'ancien producteur de cinéma, Charles Gassot, à fonder l'École de Besely à Madagascar, avec son association Écoles du monde...

La Cité de la peur, Le bonheur est dans le pré, Tanguy, le Goût des autres, sont parmi les films célèbres que Charles Gassot a produits. Mais ce sont ses écoles dans la brousse son Grand Oeuvre, et humanitaire en plus. Depuis 1997, après sa rencontre lors d'un tournage avec le père Pedro, Charles Gassot oeuvre aussi pour scolariser les enfants pauvres de Madagascar, avec son association Écoles du monde, qui a toujours besoin de dons pour continuer (CLIQUER ICI).

Charles Gassot a ouvert une école à Besely, dans le nord-ouest de l'île rouge. Mais son association, aidée notamment par la Fondation Luciole (Institut de France) et la Fondation ADP (Aéroports de Paris), c'est depuis 20 ans : quelque 15 écoles, de la petite enfance au collège, 158 puits, 5 dispensaires, 200 hectares d'arbres plantés, mais surtout une scolarisation de 12.500 enfants qui a sédentarisé 30.000 personnes...

Charles Gassot est passé récemment par l'émission Télématin pour présenter l'ONG Écoles du Monde et ses actions entreprises pour faire vivre l'école de Besely à Madagascar. Une école qui utilise les nouvelles technologie, des cours d'astronomie dans la brousse, etc.

VISIONNER ICI ↓

Évidemment la complicité entre le père Pedro et Charles Gassot est restée intacte, une amitié qui trouve ses racines dans deux combats égaux pour combattre la pauvreté à Madagascar, et sortir les gens par le dignité, dont le travail, et les enfants de la misère par la scolarisation...

Le père Pedro et Charles Gassot ↓

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

Pandémie de Coronavirus à Madagascar : "On est en grande difficulté" selon père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro va en voiture dispenser ses conseils à la population d'Akamasoa (Reproductions interdites des photos sans autorisation). Et au plus proche de ses protégé-e-s en respectant les règles sanitaires bien sûr (photo Ana Soberon).
Le père Pedro va en voiture dispenser ses conseils à la population d'Akamasoa (Reproductions interdites des photos sans autorisation). Et au plus proche de ses protégé-e-s en respectant les règles sanitaires bien sûr (photo Ana Soberon).

Le père Pedro va en voiture dispenser ses conseils à la population d'Akamasoa (Reproductions interdites des photos sans autorisation). Et au plus proche de ses protégé-e-s en respectant les règles sanitaires bien sûr (photo Ana Soberon).

Madagascar compte désormais 72 cas confirmés de coronavirus, aux premiers jour d’avril 2020. Le père Pedro s’alarme sur la situation inquiétante dans la Grande île.

« Cette crise de coronavirus, ça va doubler la difficulté de toutes ces familles qui vivent déjà dans une situation très très difficile. Entre dimanche et aujourd’hui, nous avons eu encore dix nouveaux cas. À Akamasoa, nous avons stoppé tous les travaux , ce sont 3.000 personnes qui ne travaillent pas, c’est très difficile. »

Sa déclaration en audio ↓

(si l'enregistrement ne démarre pas automatiquement, cliquez sur la flèche en bas à gauche de l'écran)

Publié dans News

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>