Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vendée-Akamasoa : l'adhésion à l'association en ligne

Publié le par Vendée-Akamasoa

L'association Vendée-Akamasoa a pour objectif d'apporter un soutien moral, matériel et financier au Père Pedro, tout en se faisant le relais pour coordonner en Vendée des initiatives et des actions caritatives d'aide à l'oeuvre entreprise particulièrement à Akamasoa (Madagascar)...

Les personnes qui veulent devenir membre de l'association peuvent désormais le faire directement en ligne, en téléchargeant le bulletin d'adhésion, en haut de la colonne de gauche de notre site (dans la seconde rubrique), ou en cliquant ICI. Il vous suffira ensuite d'imprimer le bulletin et suivre les directives indiquées, avant de le renvoyer à Renée Bossard (ci-dessous en photo avec le Père Pedro en Vendée), secrétaire et trésorière de l'association (adresse sur le bulletin d'adhésion). Merci et bienvenue à l'association Vendée-Akamasoa !

Renée Bossard©D.Michonneau

Partager cet article

Repost 0

Le Père Pedro honoré par "Inside The Vatican"

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le magazine américano-romain "Inside The Vatican" (C'EST ICI), a élu "2ème personnalité de l'année" le Père Pedro pour son action héroïque, son sens de la justice, son oeuvre, son courage et pour son combat de missionnaire du Christ aux plus démunis de Madagascar !

ElucVendee-Akamasoa.JPG

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le Père Pedro aidé par un producteur de cinéma : plus de 100 briques pour Madagascar

Publié le par Vendée-Akamasoa

cCharles-Gassot.jpgAvec la bénédiction du Père Pedro, plus de 100 briques seront vendus aux enchères à Paris, lundi 28 mars 2011 (voir "Pour en savoir plus" à la fin de l'article), au profit de l'association "Écoles du Monde" (le site officiel est ICI), présidée par Charles Gassot, producteur de cinéma (photo ci-contre) : "L'idée est de maintenir également les populations de Madagascar dans leur milieu, en brousse. Ces briques qui ont servies de support aux plus grands artistes contemporains sont vendues aux enchères pour financer la construction d'écoles en brique dans la brousse malgache où le manque de scolarisation est un frein constant au développement et à la sauvegarde des richesses naturelles du pays", explique le commissaire-priseur, se faisant le relais de Charles Gassot et du Père Pedro, qui lui oeuvre comme missionnaire à Madagascar depuis 1972, un peu partout, et désormais dans la région d'Akamasoa. Le commissaire priseur reprend : "C’est parce que de nombreux enfants de brousse à Madagascar n’ont pas accès à l’école, que Charles Gassot, producteur de cinéma, a monté l’Association Écoles du Monde qu’il préside depuis 14 ans. Treize villages ont été aménagés, qui réunissent quelque 2.500 enfants. Fervent amateur d’art contemporain, il a eu l’idée de demander à 100 artistes de créer une oeuvre originale à partir d’un même support : la brique en terre de Madagascar."

©Enki BilalComme on assemble des briques pour construire une maison, cette action rassemble des hommes et des femmes de tous horizons : les presse à brique sont réalisées par les détenus de la prison de Liancourt (Oise) et envoyées à Madagascar où sont fabriquées les briques.

100 artistes de Soulages à Sempé, de Monory à Bilal (brique décorée par Enki Bilal ci-contre), de Garouste à Moebius en passant par Bettina Rheims, Bernar Venet, Yann Kersalé, ou Geluck (brique décorée par Geluck ci-dessous), tous ces artistes ont répondu à l’appel de Charles Gassot et du commissaire-priseur François Tajan. Ils n’ont pas simplement décroché un tableau de leur mur, ils ont chacun créé une oeuvre à partir d’un support similaire : une brique en terre ocre de 30 x 15 cm pesant 5 kg. Une centaine de briques artistiques, mais beaucoup de murs caritatifs en brique, ensuite, pour une belle action humanitaire de plus à Madagascar !

c-Geluck.jpg(*) « 100 briques pour Madagascar », vente aux enchères au profit d’Ecoles du Monde ce lundi 28 mars 2011 à 20 h 30.

L’exposition des 100 briques pour Madagascar aura lieu samedi 26 et dimanche 27 mars 2011 chez ARTCURIAL (le site officiel est LÀ) à l’Hôtel Marcel Dassault. Hôtel Dassault - 7, Rond-point des Champs-Élysées - 75 008 Paris. Tél. : 33(0)1 42 99 20 20.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Exclusif TF1 : le combat du Père Pedro... 14 après !

Publié le par Vendée-Akamasoa

En 1996, TF1 avait rencontré le Père Pedro qui combattait "la misère toute crue", dans la décharge de Tananarive, à Madagascar. La première chaîne de télévision française est retournée 14 ans après sur les lieux faire le point avec le père, ses amis, et les bénévoles avec qui il a sorti de la décharge et redonné leur dignité aux plus pauvres de l'île rouge. Le Père Pedro a bâti des écoles, un stade, des villages, une maternité, créé des emplois ou encore une Maison associative polyvalente, avec notamment le soutien de généreux donateurs et le département de la Vendée, structure sociale en cours d'achèvement (voir l'article ci-dessous). En 1996, Boula et des centaines d'enfants plantaient des arbres. Une forêt d'eucalyptus a poussé, Boula s'investit dans l'enseignement, mais le combat du Père Pedro continue, et les besoins financiers pour l'aider dans son oeuvre sont toujours les bienvenus (*).

Voici en exclusivité le reportage de TF1 dans son intégralité, diffusé le 16 octobre 2010 à la télévision. "Reportages"...

(*) Les dons peuvent être envoyés par chèque à : Association Vendée-Akamasoa, Patrick Boonefaes, président, 7 rue de la Hutte, 85 500 - Les Herbiers - France.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Akamasoa : la maison polyvalente en voie d'achèvement

Publié le par Vendée-Akamasoa

Grâce à une première subvention du Conseil général de la Vendée, et aux dons, la Maison polyvalente d'Akamasoa pour la formation des jeunes, notamment, est sortie de terre (photo ci-dessous), mais il reste beaucoup à faire. Pour achever cette structure associative qui sera "l'honneur de la Vendée", selon le Père Pedro, il faut réunir encore près de 45.000 euros pour financer les différentes tranches de travaux ou du matériel. Et notamment une route de 75 mètres de long ; une enceinte de clôture de 2.500 m² exigée par la sécurité ; deux réservoirs d'eau de 50 mètres-cubes chacun ; un parking goudronné, et surtout meubler les locaux : 48 tables bancs, 120 chaises, 25 tables, 12 armoires, six commodes, une dizaine d'étagères, des rideaux, etc. Les généreux donateurs et les mécènes sont donc les bienvenus !

Maison-polyvalente-d-Akamasoa.jpg

(*) Les dons peuvent être envoyés par chèque à : Association Vendée-Akamasoa, Patrick Boonefaes, président, 7 rue de la Hutte, 85 500 - Les Herbiers - France.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Père Pedro : "Les enfants et les personnes âgées sont les plus vulnérables"

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dans la belle île de Madagascar ou ailleurs dans le monde, le triste sort des enfants affamés ou en situation d’extrême précarité est souvent l’image médiatique qui nous arrive en premier. Malheureusement, la pauvreté dans ces cas-là touche aussi sa famille, ses voisins, la région où ces enfants vivent, et bien souvent les adultes sacrifient même une part de leurs besoins vitaux au bénéfice de leurs enfants. C’est dire si la spirale de la pauvreté est d’une invisible perversité. La précarité des plus démunis n’a pas d’âge…

PauvretecVendee-Akamasoa.JPG

À Akamasoa, le combat pour chaque enfant et chaque personne âgée est un seul et même combat rappelle le Père Pedro dans son combat quotidien, et les actions qu’il mène pour faire reculer et/ou adoucir les souffrances du peuple malgache : « L'enfant comme la personne âgée sans aucune ressource sont les plus vulnérables de notre société ! Les enfants ont droit à vivre leur vie qui commence et les personnes âgées ont le droit de finir leur existence dans la paix ! Une société qui ne se soucie pas de ses enfants n'a pas d'avenir et de même une société qui ne reconnaît pas le droit des personnes âgées de finir leur vie dans la dignité ! Dans les deux cas, la société concernée vit dans l’égoïsme extrême et s’empêche elle même de vivre dans la justice, la dignité et le bonheur ! Une société où règne une mentalité de « sauve qui peut » est condamnée à vivre dans un tunnel sans issue, fruit de son indifférence envers les êtres fragiles ! On ne peut que se sauver ensemble ! Autant se donner la main les uns les autres et partager nos richesses qui sont suffisantes pour tous les êtres humains sur notre Terre ! Ces idées sont tellement claires, que seul le bon sens suffit pour comprendre et agir immédiatement dans cette direction ! Merci de vous battre pour chaque enfant et chaque personne âgée de notre Planète Terre ! »

 

(*) Les dons peuvent être envoyés par chèque à : Association Vendée-Akamasoa, Patrick Boonefaes, président, 7 rue de la Hutte, 85 500 - Les Herbiers - France.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Une délégation vendéenne à Madagascar

Publié le par Vendée-Akamasoa

StadecVendee-Akamasoa.JPG

Du 22 au 30 octobre 2010, une double délégation vendéenne s'est rendue à Madagascar rendre visite au Père Pedro et découvrir ses actions réalisées en 2010, comme l'agrandissement du stade couvert qui sert de lieu de prière le dimanche (nouvelle tribune de 1.500 personnes), ou encore l'agrandissement de la maison des personnes âgées à Mangarivotra en ajoutant un étage, avec dix nouvelles chambres, sanitaires et vérandas...

Etaient notamment présent, Patrick Boonefaes, président de l'Association Vendée-Akamasoa, et son épouse, mais aussi Renée Bossard, secrétaire et trésorière de l'association. Renée Bossard représentait en même temps avec Luc Loizeau, Puy du Fou Espérance, car un groupe de jeunes puyfolais accompagnait ce voyage amical d'études privé, dans le cadre des échanges de jeunes pour les sensibiliser aux actions du Père Pedro sur le terrain, lui même étant venu en Vendée, en 2010, accompagné de jeunes Malgaches (voir article ci-dessous à la date du 11 février 2011).

PauvrescVendee-Akamasoa.JPG

Le samedi 23 octobre, le Père Pedro Opéka a été élevé au rang de commandeur de l'Ordre national pour ses quarante années au profit des pauvres d'Akamasoa.

Tolona sy fivavahana ou « lutte et prière ». Ce slogan a d’ailleurs été le maître mot de la cérémonie de décoration qui a élevé le Père Pedro dans cette distinction à Akamasoa, dimanche 23 octobre, remise par le ministre de la Santé, le Dr Pascal Rajaonarison. Une reconnaissance de l'oeuvre que ce missionnaire de 62 ans a initié à Madagascar depuis 40 ans, pour sortir déjà 20.000 personnes de la précarité. « Cette médaille n'est pas pour une personne, mais pour les médecins, les carriéristes, les enseignants, les enfants… d'Akamasoa. », tempéra modestement le Père Pedro.

Akamasoa construit chaque année de 80 à 100 logements, à côté des six centres de santé, et l'éducation de 10.000 enfants en 2010. Une liste qui n’est pas exhaustive et grandit au fur et à mesure que des moyens financiers, dons et subventions, permettent de réaliser de nouvelles actions pour faire reculer la misère un peu plus encore dans cette région...

Patrick Boonefaes©D.Michonneau

Sur place, lundi 25 octobre, Patrick Boonefaes (ci-dessus avec José qu'il avait accueilli avec son épouse Marietta chez eux en Vendée, l'été 2010) a été interviewé par le quotidien de l'île rouge : L'Express de Madagascar. Le président de l'association Vendée-Akamasoa a évoqué sa relation avec Akamasoa créée par le père Pedro, répondant aux questions de la journaliste Maminirina Rado.

 

Quelles sont les actions de l’association Puy du Fou en faveur d'Akamasoa ?

 

"À part l'aide financière, nous procédons à des échanges de compétences, de savoir-faire, de connaissances, etc. entre les pensionnaires d'Akamasoa et des jeunes de l'association du Puy du Fou. Il y a quelques années, nous avons invité onze personnes d'Akamasoa, accompagnées du père Pedro en Vendée. Actuellement, sept bénévoles de notre association sont présents à Akamasoa. Ils vont donner des représentations artistiques et interviendront dans le domaine de l'éducation des enfants du centre."

 

Quelles sont vos motivations en ce qui concerne le centre Akamasoa ?

 

"Tout d'abord, l'objectif du père Pedro est clair pour nous. Nous savons où il veut aller. Le centre Akamasoa met l'homme au milieu du système, c'est-à-dire que l'individu se trouve au centre de ses préoccupations. Ce principe général coïncide avec notre manière de voir les choses."

 

Aider les pauvres, ne serait-ce pas quelque part entretenir l'aumône ?

 

"Pas de la façon du père Pedro. Lui, il réintègre dans la société les personnes démunies, en les incitant à travailler pour gagner leur vie, à les éduquer, entre autres. Pour nous, c'est une manière de remettre ces hommes, ces femmes et ces enfants pauvres dans un système positif. Les gens qui ont refusé de s'adapter aux exigences d'Akamasoa, le père Pedro ne les a pas retenu."

 

Le père Pedro ne sera pas toujours là…

 

"L'association Vendée-Akamasoa continuera d'aider le père Pedro et l'association Akamasoa Madagascar. Nous avons déjà un lien fort d'amitié avec l'association locale. La structure est déjà solide, il n'y a pas de raison qu'on arrête d'aider le père Pedro et ces gens démunis."

 

Quelles sont vos raisons ?

 

"La preuve, il y a trois ans, afin de consolider la relation entre nous, l'association Puy du Fou, et Akamasoa Madagascar, nous avons créé l'association Akamasoa de Vendée. Le centre fondé par le père Pedro continuera à recevoir des dons. Les jeunes formés par le père Pedro constitueront les futurs cadres de son organisation. Sachant qu'une maison à Akamasoa coûte 4.000 euros pour une famille, il est nécessaire que nous continuions à l'aider."

 

Propos recueillis par Maminirina Rado.

(Remerciements à Lova Rabary-Rakotondravony, rédacteur en chef adjoint de L'Express de Madagascar).

Partager cet article

Repost 0

Lourdes 2010 : le Père Pedro en missionnaire

Publié le par Vendée-Akamasoa

Les 28, 29 et 30 juin 2010, le Père Pedro était de passage à Lourdes (France) où le lundi 28 au matin, il a notamment célébré la messe à la Grotte des Apparitions. Le mercredi 30 juin au soir, il célébra la messe en l'église paroissiale de Lourdes (centre ville), suivie d'un temps de témoignage. Le Père Pedro est aussi un missionnaire de la congrégation des Pères lazaristes (de Saint-Vincent-de-Paul), omniprésent à Madagascar, et il a été récompensé de nombreuses fois pour ses actions en faveur de la lutte contre la pauvreté et pour le respect des droits de l’homme, que l’association Vendée-Akamasoa va désormais soutenir, promouvoir et aider financièrement de par les dons récoltés.

Le Père Pedro est née le 29 juin 1948 à Buenos-Aires, la capitale argentine, il est issu d’une famille d’immigrants slovènes, qui a fuit la Yougoslavie du général Tito. Il fut ordonné prêtre en Argentine en 1976, et son arrivée en 1972 comme missionnaire à Madagascar, puis en 1989 dans la capitale malgache, Antananarivo, va marquer un engagement très fort de sa part pour aider les familles pauvres à sortir de leur misère. Cet engouement s’est manifesté plus particulièrement depuis qu'il est entré en relation avec les familles qui ont élu domicile sur le site de la décharge municipale.

PedrocVendee-Akamasoa.JPG

C’est le début de l’association Akamasoa (« Les bons amis »), et depuis, dès que l’occasion se présente, le Père Pedro sillonne le monde pour récolter des fonds pour son association et financer ses actions sur place, comme en 2011 : 96 nouveaux logements à Bernasoandro, Mahatazana et Ambaniala. Mais aussi la construction d’un nouveau lycée de trois étages à Mahatazana, de routes, d’une salle polyvalente, ou des lavoirs communautaires. La liste de ses actions est longue encore pour 2011. Et les besoins financiers énormes (*).

(*) Les dons peuvent être envoyés par chèque à : Association Vendée-Akamasoa, Patrick Boonefaes, président, 7 rue de la Hutte, 85 500 - Les Herbiers - France.

La vidéo ci-dessous présente des extraits de l'émission enregistrée le 29 juin 2010, dans les studios de la radio chrétienne du diocèse de Tarbes et Lourdes, Présence Lourdes Pyrénées (près du sanctuaire de Lourdes). Le Père Pedro répond à Mathias Terrier.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Puy du Fou humanitaire 2010 : le Père Pedro en Vendée

Publié le par Vendée-Akamasoa

Vendredi 2 juillet 2010, l'association du Puy du Fou offrait au public de la Cinéscénie une belle soirée humanitaire, orchestrée par Renée Rossard, secrétaire générale, présidente de Puy du Fou Espérance, le volet caritatif de l'association du Puy du Fou, et secrétaire et trésorière de l'association Vendée-Akamasoa. Renée Bossard était aux côtés de Nicolas de Villiers, président de l'association puyfolaise, pour remettre la recette de la soirée à la Ligue vendéenne contre le Cancer, aux sapeurs-pompiers vendéens sauveteurs lors de la tempête locale Xynthia, mais aussi au Père Pedro, pour la cause des déshérités malgaches qu'il défend chaque jour un peu plus sur l'île rouge... Des liens amicaux étroits lient le Père Pedro et son oeuvre à l'association du Puy du Fou, qui l'avait aidé également en 2007 et en 2008...

 

- Ci-dessous, en vidéo, l'intervention de Renée Bossard et du Père Pedro, lors de cette grande soirée...

 

 

Le lendemain samedi 3 juillet 2010, le Père Pedro était invité par Philippe de Villiers, président alors du Conseil général de la Vendée, à inaugurer l'exposition "Vendée Madagascar, ces liens qui nous unissent" au musée l'Historial de Vendée (Les Lucs-sur-Boulogne), dans le cadre de l'année malgache, avec des centaines de documents et d'objets replacés dans leur contexte du quotidien de l'île de Madagascar...

Lors de ce vernissage, les jeunes invité(e)s malgaches qui accompagnaient le Père Pedro ont entonné un chant traditionnel d'amitié et de bienvenue pour le public, emmené par le jeune chef de choeur improvisé, et de coeur : José !

MalgachescD.Michonneau.JPG

Enfin ci-dessous, une partie de l'exposition avec notamment la présence lors de cette cérémonie d'ouverture de Renée Bossard aux côtés du Père Pedro...

Renee-BossardcD.Michonneau.JPG

Partager cet article

Repost 0

L'association Vendée-Akamasoa est née

Publié le par Vendée-Akamasoa

Qui ne connaît pas l'oeuvre immense du Père Pedro auprès des pauvres de Madagascar (pour en savoir plus, c'est ICI), où cet homme de foi passionné et déterminé marquera en 2012 ses 40 années d'actions humanitaires sur l'île pour redonner leur dignité aux plus démunis ?

Le Père Pedro est notamment très attaché à la Vendée et sa région, dans l'Ouest de la France, et notamment à l'association du Puy du Fou (le site officiel) qui l'aide régulièrement à financer ses actions à Madagascar, entre autres donateurs vendéens.

C'est pour cela que le 1er septembre 2010 est née l'association Vendée-Akamasoa, qui se veut être désormais le relais vendéen du Père Pedro, afin de percevoir des dons ou/et subventions au bénéfice de son oeuvre à Madagascar, et pérenniser le soutien financier qui a germé au Puy du Fou par le biais du volet humanitaire de l'association des bénévoles qui font vivre la Cinéscénie, spectacle nocturne estival unique au monde.

L'association est présidée par Patrick Boonefaes, également acteur bénévole à la Cinéscénie. Renée Bossard, secrétaire générale de l'association puyfolaise et initiatrice responsable du volet humanitaire du Puy du fou, assure le secrétariat et la trésorerie de l'association Vendée-Akamasoa.

Voici le site officiel de l'association, et pour tout contact avec celle-ci, il vous suffit de nous envoyer un courriel par le formulaire en ligne disponible en haut à gauche de la page d'accueil (Rubrique "Bienvenue", cliquez sur "Contact"). Ou de nous écrire à : Association Vendée-Akamasoa, Patrick Boonefaes, 7 rue de la Hutte, 85 500 Les Herbiers - France.

Pere-PedrocVendee-Akamasoa.JPG

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14