Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

En ce dimanche 19 octobre 2014, à Madagascar, le père Pedro avait prévu le discours humaniste de l'homme d'église dévoué qu'il représente dans son "île rouge", pour tous les Malgaches qu'il a aidé, et qu'il aidera encore... Voici les mots du père Pedro dans leur intégralité, pour le 25ème anniversaire de l'association Akamasoa, et pour le deuxième volet (voir aussi l'article précédent), que ce blog consacre à l'évènement :

« Chers amis Akamasoa ! Chers amis bienfaiteurs ! Nous célébrons 25 ans de lutte contre la pauvreté ! Une lutte corps à corps sans intermédiaires ! Ici, dans ce lieu de souffrances, nous n’avons pas apporté des promesses mais seulement des actions concrètes pour sortir des milliers de familles de l’extrême pauvreté vers une vie plus digne et plus humaine ! C’est écrit depuis des années dans le mur de ce stade « Asa fa tsy kabary » ! Nous fêtons ce jour, avec tous les milliers d’enfants, jeunes, parents, coéquipiers et bienfaiteurs, la fête « d’une libération », oui une libération de l’extrême pauvreté qui a tué tant d’enfants, de jeunes et de parents dans ce lieu, qui était autrefois un vrai enfer ! Aujourd’hui on a du mal à croire que cela s’est vraiment passé ici même ! Voyant tout ce peuple debout avec fierté, avec joie et bonheur, on croirait que ce que je viens de dire était un mauvais rêve, mais en fait, c’était la réalité même ! Face à cette injustice qui criait au ciel, nous nous sommes révoltés ! Et Akamasoa a commencé par cette révolte à combattre cette extrême pauvreté qui détruisait l’image divine de la personne humaine ! Dieu seul sait ce que nous avons passé comme moments difficiles et ce que nous avons vécu ensemble avec quelques uns de mes coéquipiers et surtout de coéquipières ici présents ! Quand on porte le fardeau ensemble, c’est plus facile à porter et à le supporter ! ».

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

« Chers amis nous n’avons pas résolu tous les problèmes, nous avons encore beaucoup de choses à faire et à améliorer, mais l’essentiel c’est que nous avons pris la bonne direction ! Aujourd’hui on sait par où est la sortie de ce tunnel dans lequel on a placé les pauvres de la Capitale de Madagascar pour les cacher ! Nous avons le droit d’espérer que le bout du tunnel est proche ! Certains sont déjà sortis du tunnel, mais il y en a encore beaucoup qui reste dans ce tunnel ! Si on fait cette fête, c’est pour que nos enfants puissent avoir un souvenir impérissable de cette lutte contre la pauvreté que nous avons menée en leur faveur depuis un quart de siècle ! Nous sommes heureux de nous réjouir avec vous, chers amis, vous qui nous avez suivi dans cette aventure et qui avez fait tout votre possible pour nous aider financièrement à partir de votre pays ! ».

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

«Vous amis de France, Vous amis de la Vendée, Vous amis de Monaco, Vous amis de La Slovénie, vous amis de La Réunion, vous amis d’Autriche, Vous amis d’Australie, Vous amis d’Allemagne, Vous amis d’Italie, vous nous avez suivi dans ce combat contre les injustices dont étaient victimes des milliers de familles de la rue et de la décharge ! Vous n’étiez pas présents au début de notre combat, vous avez pris le train en marche mais je vous demande d’être nos frères et soeurs et de nous aider humblement à relever ce peuple qui est ici devant vous et qui a retrouvé toute sa dignité par le travail et par la prise de responsabilités devant ses devoirs. Je vous demande de m’aider chaque fois que je vais à l’extérieur alléger vos compatriotes de leurs richesses et de les partager ensuite avec ce peuple qui vit plus que sobrement avec quelques centimes d’euro par jour. À Akamasoa nous n’avons jamais eu la prétention de remplacer l’Etat, puisque l’Etat doit réaliser ses promesses et être le premier responsable et garant de la justice et de la redistribution de richesses pour tous les citoyens de Madagascar ! ».

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

« Vous chers amis bienfaiteurs, ne cherchez jamais à nous remplacer dans notre travail, mais apportez nous les moyens dont nous avons besoin pour continuer notre action humanitaire et de développement commencé depuis 25 ans ! Vivez cette relation de solidarité et de partage dans un esprit fraternel et de confiance réciproque ! Je crois que toute l’aide que l’on partage n’est qu’un devoir humain que nous faisons. Je le crois d’abord pour moi-même. Nous avons à espérer en retour, aucune reconnaissance, mais seulement plus de dignité pour les familles que l’on aide ! Nous aidons gratuitement, pour certains à cause de notre foi et pour d’autres à cause de notre amour pour L’Humanité ! À Akamasoa l’aide financière est toujours un moyen pour vaincre la pauvreté, jamais un but ! Nous savons trop bien que toute aide a une fin ! Et que le but de ce mouvement de solidarité qu’est Akamasoa est de devenir autosuffisant, mais à condition que l’État remplisse ses promesses et ses devoirs de créer des emplois pour les jeunes et de gérer le pays d’une manière juste, équitable et transparente ».

25 ans de l'association Akamasoa (2/3) : le discours du père Pedro

« Chers enfants et jeunes d’Akamasoa, vous êtes nés et avez grandit ici ! Vous-mêmes vous ne pouvez pas imaginer dans quelle misère ont vécu vos parents ! Cette fête aujourd’hui c’est surtout pour vous, pour que vous compreniez le combat que nous avons mené pour que vous ayez un avenir digne comme tous les enfants du monde entier ! Vous avez la même dignité, les mêmes droits et les mêmes devoirs ! Vous devriez avoir aussi les mêmes chances ! Vous les jeunes, ici présents, continuez le combat que vos aînés ont commencé il y a 25 ans, n’ayez pas peur de vous engager pour la vérité, pour la justice et prenez conscience que vous appartenez à une société, à un Peuple, à une Patrie, à une Nation ! Ne vous lassez pas de faire des efforts, d’être vrai, de défendre la vie, l’environnement et le bien public !! N’oubliez pas la force de l’Esprit, les ancêtres de votre Terre ont dit : « c’est l’esprit qui fait la personne » ! Ayez la joie de vivre, l’envie de transmettre vos talents et engagez vous pour le progrès et le partage équitable pour tous les enfants de cette grande IIe qu’est Madagascar. Ayez surtout, chers jeunes d’Akamasoa, l’esprit de service et éloignez vous de tout ce qui est orgueil, arrogance, autosuffisance et indifférence. N’imitez pas les jeunes riches qui vivent dans l’apparence, dans la superficialité, dans l’illusion qui ne mène nulle part ! Soyez vous-mêmes ! Vous avez assez de richesses pour créer une société plus juste et plus fraternelle. Avec cet état d’esprit égoïste qui rode tout le temps autour de vous, si vous ne résistez pas, vous finirez écrasé dans le mur ! ».

« Chers amis d’Akamasoa de part le monde ici présents, restez avec nous le temps qu’il faudra pour que tous ces milliers de personnes ici présentes puissent sortir du Tunnel ! Et vous les jeunes Akamasoa continuez à construire l’histoire des 25 ans à venir ! Soyez courageux, prenez des risques et acceptez le défi que le monde vous lance aujourd’hui ! Engagez vous pour vos frères et soeurs qui souffrent encore dans la rue ! N ‘ayez jamais peur, la foi en Dieu qui est Amour vous donnera les forces nécessaires pour gagner et aller de l’avant ! Et Maintenant que la fête commence ! Merci ! ».

Photos ci-dessus réalisées par Laurent de Gebhardt (REPRODUCTION INTERDITE sans autorisation écrite de la part du photographe).

Photos ci-dessus réalisées par Laurent de Gebhardt (REPRODUCTION INTERDITE sans autorisation écrite de la part du photographe).

Partager cet article

Repost 0

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

Publié le par Vendée-Akamasoa

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

Pour les 25 ans de l'association Akamasoa, qui s'est déroulé officiellement le dimanche 19 octobre 2014, à Madagascar, en présence de son fondateur, le père Pedro, le blog de l'association Vendée Akamasoa vous offre une trilogie d'articles "souvenir". Objectif : un album photo de cet évènement qui a réuni autour du père une pléiade d'invités, comme le couple présidentiel de l'île rouge, mais aussi une délégation vendéenne de l'association Vendée Akamasoa, relais vendéen du père Pedro...

L’ association malgache Akamasoa, mouvement de solidarité, a ainsi fêté ses 25 ans d’actions, de réalisations, de combats contre la pauvreté. L’animation spirituelle et l’Eucharistie du dimanche, qui a réuni plus de 7.000 personnes, a joué également un rôle très important dans l’éveil du courage, de la prise de conscience et de la responsabilité de chacun au sein de la famille et de la société. Ce rassemblement a attiré également des dizaines de visiteurs ou touristes étrangers qui sont venus partager avec le "peuple Akamasoa" un moment de recueillement, de partage, de joie et d’humanité, à l'occasion de cet anniversaire.

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

Akamasoa est un mouvement de solidarité et est aussi une présence permanente pour la population avec un soutien moral et psychologique pour chaque individu. Beaucoup de temps est accordé pour soutenir et écouter chaque problème et chaque détresse. Personne n’est oublié, les personnes âgées ont aussi leur maison et espace dédié, et l’association a même construit trois cimetières pour enterrer les morts.

Le père Pedro, prêtre Lazariste de la Congrégation de Saint Vincent de Paul, d’origine slovène, est né en Argentine le 29 juin 1948. À partir de 1970, il passe plusieurs années à Madagascar, notamment comme curé de la paroisse de Vangaindrano. En 1989, il est appelé à venir sur Antananarivo pour former des jeunes séminaristes, mais confronté à l’extrême pauvreté, choqué et révolté par la rencontre avec les personnes vivant sur la décharge de la capitale, il fonde avec un groupe de jeunes malgasy, la même année, l’association humanitaire « Akamasoa » dont le but est de contribuer à la réhabilitation humaine et à la réinsertion économique et sociale des familles pauvres et sans-abri d’Antananarivo.

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

En 25 ans, Akamasoa s’est étendue dans plusieurs communes de diverses régions de Madagascar, et a sauvé ou aidé plus de 500.000 personnes. Aujourd’hui, en 2014, Akamasoa possède 8 lieux d’intervention à Madagascar. C’est un travail immense qui a été accompli car l’association se charge non seulement d’apporter une aide d’urgence temporaire aux personnes démunies, mais aussi d’accompagner le retour des familles sans travail aux villages et villes d’origine, de construire des logements familiaux pour les sans-abri, de scolariser les enfants et d’assurer des formations professionnelles, de fournir les soins de santé, et de trouver des emplois !

Ces huit centres ont été créés :

- En 1989 à Antolojanahary, à 60 km de la capitale sur la RN 4, PK 60, route d’Ankazobe ;

- En 1990 à Manantenasoa, près d’Antananarivo sur la RN 2, PK 8, route de Toamasina ;

- En 1991 à Andralanitra, près d’Antananarivo sur la RN 2, PK 8, route de Toamasina ;

- En 1993 à Mahatsara, près d’Antananarivo sur la RN 2, PK 12, route de Toamasina ;

- En 1994 à Ambatomitokona sur la RN 3, PK 37, route d’Anjozorobe ;

- En 1997 à l’Alakamisy Ambohimaha et à Safata dans la province de Fianarantsoa à 400km de la capitale ;

- En 1998 à Vangaindrano et à Ampitafa sur la côte sud est de l’île à 900 km de la capitale

- En 2012 à Morondava sur la côte ouest à 640 km de la capitale.

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

AKAMASOA, cela représente ainsi :

3.000 maisons construites sur des centaines hectares achetés par l’association et permettant de loger plus de 20.000 personnes.

Des centaines de routes et de ruelles pour une circulation plus fluide.

800 tonnes de riz et légumes achetés chaque année pour nourrir les enfants du primaire dans les cantines et pour des milliers de familles.

12.000 enfants scolarisés de la crèche à la terminale, et répartis dans cinq crèches, cinq maternelles, cinq écoles primaires, quatre collèges, deux lycées et un école supérieure de pédagogie. Akamasoa aide aussi une cinquantaine de jeunes pour qu’ils puissent suivre des études à l’Université, et 50 de plus pour des formations professionnelles réalisées au sein de l’association. Par ailleurs, des maisons polyvalentes sont mises à la disposition de tous les élèves et étudiants. 70 écoles publiques ont été également construites en province et données par la suite à l’Etat.

25 ans de l'association Akamasoa (1/3) : les résultats sont là !

Plusieurs structures sportives avec des terrains de basket, de foot et mini foot, de volley, de rugby.

Six centres de soins répartis dans le pays avec six dispensaires, cinq maternités, trois petits hôpitaux, deux dentisteries, un laboratoire, une salle d’échographie qui ont permis de réaliser plus de 300.000 consultations en 25 ans (50.000 sur l’année 2013). Akamasoa prend en charge toutes les dépenses et services de santé et aide souvent des personnes venant de l’extérieur.

3.000 emplois créés dans des secteurs productifs (à la carrière, dans l’artisanat, dans la construction, en atelier de soudure et mécanique, en agriculture, en menuiserie) et de services (activités d’intérêt communautaire, personnel de santé, assistantes sociales, enseignants, techniciens, chauffeurs, personnel d’encadrement et de gestion). Les pauvres construisent leur propre ville.

Plus de 20.000 arbres plantés chaque année pour le reboisement et le respect de l’environnement dans le pays avec la création de plusieurs pépinières dans nos villages.

Et ce n'est pas fini, grâce au dévouement du père Pedro, de son équipe, et de ses généreux donateurs !

Photos ci-dessus réalisées par Laurent de Gebhardt (REPRODUCTION INTERDITE sans autorisation écrite de la part du photographe).

Photos ci-dessus réalisées par Laurent de Gebhardt (REPRODUCTION INTERDITE sans autorisation écrite de la part du photographe).

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 19 octobre 2014 : Akamasoa fête l'oeuvre du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

Dimanche 19 octobre 2014, restera dans la vie et l'oeuvre du père Pedro comme un jour sans fin en hommage à son dévouement en faveur des plus démunis à Madagascar, 25 ans d'espoir, d'actions et de solidarité comme le rappelle un très bel article d'un média local que vous pouvez retrouver en cliquant ICI...

C'est aussi pour le blog de l'association Vendée-Akamasoa de vous présenter une très belle vidéo, où ce sont les personnes qui bénéficient de la générosité du père pedro et de ses fidèles donateurs qui en parlent le mieux. Séquence émotion !

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Père Pedro et association Akamasoa : 25 ans de lutte à Madagascar, bon anniversaire !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Père Pedro et association Akamasoa : 25 ans de lutte à Madagascar, bon anniversaire !

En cette année 2014, l'association Akamasoa fondée par le père Pedro à Madagascar fête ses 25 ans d'existence, synonyme de 25 ans de lutte par le prêtre missionnaire, figure de Madagascar, contre la pauvreté, mais aussi 25 ans d'actions concrètes mises en place là-bas au service des plus démunis, permanentes, malheureusement toujours d'actualité, et qui ont permis à ce jour de sortir de la misère plusieurs centaines de milliers d'enfants et d'adultes malgaches : longue vie (si l'on peut dire) à l'association Akamasoa et au père Pedro, et bon anniversaire, ainsi qu'à tous ses collaborateurs sur place !

Des actions qui ne seraient pas possible sans l'aide financière de généreux donateurs, et le soutien de nombreux bénévoles malgaches, mais également dans le monde entier au service de l'oeuvre du père Pedro...

Un livre rappelle ces 25 ans de lutte, publié aux Éditions du Rocher, en collaboration avec l'écrivain Pierre Lunel et le journaliste photographe Rijasolo (photo ci-dessus, reproduction interdite sans autorisation) : "Akamasoa, rêves d'enfants, 25 ans d'actions du père Pedro". Pour chaque exemplaire acheté par le public (19,90 euros), la moitié de la somme des droits d'auteurs est reversée aux oeuvres humanitaires du père Pedro !

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le container parti de Vendée est arrivé à Madagascar !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le container parti de Vendée est arrivé à Madagascar !

Le père Pedro a reçu « avec une grande joie » le Container envoyé de Vendée par l’association Vendée-Alamasoa (lire sur ce blog l’article paru le 17 août 2014), et qui est arrivé a Akamasoa le 1 octobre dernier : « La joie était énorme dans tout l'équipe d’Akamasoa de voir ce container arriver sain et sauf ! Tout est arrivé en bon état, la fête peut commencer ! », exulte le père Pedro en pensant à ce qu’il va pouvoir faire avec les produits envoyés pour ses petits (et grands) protégés : « Grand Merci à Vous Renée (Bossard), Patrick (Boonefaes), Marietta (Boonefaes) et tous les bénévoles de l'Association Vendée-Akamasoa qui ont préparé ce container de dons généreux avec tant d'amour, cela fait un grand plaisir de recevoir des dons si bien préparés ! Grand Merci encore, notamment, à notre ami Jean Marie Roussière, le président de la Banque humanitaire Le Pallet pour tous ces dons précieux, que vont savourer nos milliers de familles et surtout les enfants ! Mes paroles sont très pauvres pour vous exprimer toute notre joie et notre bonheur ! Mais vous devez le sentir aussi, même si vous êtes loin par la distance, mais très proche par le cœur ! Vous allez venir bientôt et nous serons heureux de vous recevoir et passer des moments très forts ensemble et le peuple d'Akamasoa ! ».

Le container parti de Vendée est arrivé à Madagascar !

Partager cet article

Repost 0

Le père Pedro invité de la chaîne KTO !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Une très belle interview du père Pedro, il y a quelques semaines, lors de sa venue en France, invité de la chaîne de télévision KTO, pour débattre de son actualité livresque, mais aussi de son combat quotidien à Madagascar !

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le loto vendéen au bénéfice du Père Pedro, dimanche 5 octobre 2014 !

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le loto vendéen au bénéfice du Père Pedro, dimanche 5 octobre 2014 !

Dimanche 5 octobre 2014, à 13 h 30, dans la grande halle Renaissance du Grand Parc du Puy du Fou aux Épesses (Vendée), l'association Vendée-Akamasoa organise son 4ème grand loto, au profit de l’action du père Pedro à Madagascar. Chaque année, cette manifestation populaire vendéenne rencontre un immense succès, et permet de récolter plusieurs milliers d'euros de bénéfice pour les plus démunis de Madagascar. Une contribution de plus qui s'ajoute aux besoins financiers énormes du prêtre missionnaire, comme pour le fonctionnement de la maison polyvalente (photo ci-dessus), la scolarité, l'accueil et le suivi des plus pauvres, l'aménagement des axes routiers ou la construction d'habitations décentes.

Principaux lots : 1 séjour à la neige pour 6 personnes, 1 séjour sur l’Ile-de-Ré, 1 TV 3D, électroménager, places de spectacle, repas gastronomiques, bons d’achats, etc. Boissons et pâtisseries sur place. Entrée libre.

Partager cet article

Repost 0

Après la Première dame de Madagascar, une Première dame de France

Publié le par Vendée-Akamasoa

Après la Première dame de Madagascar, une Première dame de France

On dit que l'on ne prête qu'aux "riches", mais le père Pedro qui dans ce domaine ne l'est surtout qu'en humanité et en dévouement pour la cause des plus démunis, peut en être heureux à sa manière ! Car Valérie Trierweiler, en mission professionnelle à Madagascar depuis une semaine, on le sait, n'est pas insensible aux problèmes humanitaires. Si l'ex-Première Dame de France - qui défraie la chronique avec son livre "Merci pour ce moment" (Les arênes) - a inauguré là-bas des bornes fontaines publiques dans un projet initié par le Secours populaire, Valérie Trierweiler a également rencontré le père Pedro, et publié une photo-légende sur son compte twitter (C'est ici, CLIQUEZ) ! Affaire à suivre, car il se pourrait bien que cette Première dame de France n'oublie pas, le moment venu, de se rappeler du père Pedro et, qui sait, de faire jouer ses réseaux d'aide en sa faveur ! ?

* Le 27 août dernier (lire sur ce blog ci-dessous), la Première dame de Madagascar était allée à la rencontre du père Pedro, pour lui remettre des dons et rallier à sa cause, plus directement, son époux : le président de la République Hery Rajaonarimampianina.

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le père Pedro reçu par le président de la République malgache

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro reçu par le président de la République malgache

Mardi 2 septembre, le père Pedro a été reçu par Hery Rajaonarimampianina, président de la République de Madagascar, dans le Palais présidentiel de Lavoloha, durant une heure. Le Père Pedro, était accompagné de Jean Boto – vice-président d’Akamasoa, les dix premières années -, son épouse Peta, amie de la Première Dame, venue quelques jours plus tôt en visite à Akamasoa (lire l’article précédent sur le blog). Cette dernière avait promis de se faire l’ambassadrice des doléances du père auprès de son époux, et le rendez-vous en est le premier fruit : « J'ai pu expliquer tous les problèmes d'Akamasoa, y compris les soucis de sécurité, et le vol des terrains autour d' Akamasoa, mais aussi notre besoin de l’accès et la salubrité de l'eau potable, sans oublier la fuite des enfants dans la rue. Le fonctionnement de notre carrière a été abordée, puisque nous ne pouvons pas pu acheter régulièrement de la dynamite depuis neuf mois », nous a confié le père Pedro, heureux que le président de la République l’ait écouté avec attention et intérêt. « J'ai profité de notre entretien pour inviter le président au 25ème anniversaire d'Akamasoa, le 19 octobre prochain, et il m’a promis de faire tout ce qui serait en son pouvoir, ce jour-là, pour être présent, tout en m’assurant également qu’à l’avenir, son épouse resterait en contact permanent avec nous en cas de problème urgent. »

La rentrée scolaire est prévue le 16 septembre, et surtout la préparation de la grande fête anniversaire du 19 octobre !

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

La Première dame de Madagascar se rend à Akamasoa

Publié le par Vendée-Akamasoa

La Première dame de Madagascar se rend à Akamasoa

Le 27 août dernier, le père Pedro et son équipe ont reçu à Akamasoa la Première dame de Madagascar, Voahangy Rajaonarimampianina, épouse du président de la République Hery Rajaonarimampianina, qui a succédé, le 25 janvier 2014, à Andry Rajoelina, président de a Haute Autorité de la transition, puis président, depuis le 17 mars 2009. Madame Rajaonarimampianina est arrivée vers 10 heures du matin avec une grande délégation de dames qui l'accompagnaient. Selon le père Pedro, la Première dame de Madagascar a été très émue, dès sa réception au centre d’accueil, non seulement par les statistiques montrant l’aide cette année, ponctuellement, de quelque 34.000 personnes démunies… Mais aussi par les visites des locaux d’accueil et des dortoirs communautaires en présence d’une foule de Malgaches parmi les plus pauvres venue l’accueillir...

La Première dame de Madagascar se rend à Akamasoa

Voahangy Rajaonarimampianina a profité de sa visite pour remettre au centre d’accueil Akamasoa - Mangarivotra et au père Pedro, plus de trois tonnes de riz, quatre sacs de haricots, 3.000 stylos et 2.000 cahiers, 800 couvertures et un don de 20.000.000 d’Ariary (la monnaie malgache, soit un peu plus de 6.000 euros), pour l’amélioration des locaux et les travaux d’extension du centre.

Mme Vololona, chargée d’Accueil des Sans-abris a salué la Première dame en lui souhaitant la bienvenue au centre Akamasoa : « J'ai été moi même dans la rue il y a 20 ans, maintenant j'essaye d'avoir de la compassion et d’aider mes compatriotes, parce que l’on m'a aidée, je dois aider à mon tour ! », a insisté Mme Vololona.

La Première dame de Madagascar se rend à Akamasoa

D’autres problèmes ont été évoqués par des responsables de l’équipe du père Pedro, comme le manque de dynamite à la carrière, faute d’argent, entraînant un déficit de travail pour les ouvriers, ou les problèmes d’eau potable au centre de Manantenasoa : « L'eau de La Ville ne monte plus dans notre colline ! Les gens vont chercher de l'eau là où ils peuvent, et cela entraîne beaucoup de problèmes gastriques dans la population », regrette le père Pedro, qui a accueilli la Première dame en lui expliquant les problèmes généralement rencontrés, faute d’argent, comme, encore, l’éparpillement d’enfants dans le centre-ville : « J'ai demandé l'aide des services d'ordre pour nous aider à chercher tous ces enfants et les dissuader de s'installer dans la rue ! Le laisser-aller est trop grand et c'est pour cela que cela incite les enfants à dormir n'importe où dans la rue, personne ne leur demandant pourquoi ils sont là ! », a enchaîné le père Pedro, qui a relevé aussi que « le peuple d'Akamasoa demande seulement du travail, et 80 % de notre population ont changé : ils veulent préparer un avenir meilleur à leurs enfants, mais ceux qui se s’adonnent encore à l'alcool et la drogue, eux, mettent de la zizanie et amènent la violence parfois dans nos villages ! Nous prenons nos responsabilités mais nous voulons être aidés pour ce problème par les services d'ordre de l'Etat ! ».

La Première dame de Madagascar se rend à Akamasoa

La Première Dame a promis de faire part de son constat lors de sa visite, et de toutes ces doléances, au président de la République pour que cela soit signalé aux responsables de l'Etat, mais aussi de continuer elle-même à suivre de près la situation à Akamasoa, notamment : « Nous lui avons remis en cadeau un joli panier fait par les femmes d'Akamasoa et une natte de table ! Ensuite nous sommes allés au 3ème étage du centre d'accueil où il y a une très belle vue sur la ville d'Antananarivo, et nous avons pris un petit rafraîchissement dans une ambiance très cordiale ! », s’est réjoui le père Pedro : « Tout l'équipe d’Akamasoa était contente de cette visite et nous sommes restés avec le sentiment que cette visite produira encore de bons fruits, nous l'espérons vivement ! C'était midi et toutes les familles d’Akamasoa sont revenues sur leur lieu du travail pour continuer leurs taches quotidiennes et faire vivre leurs enfants ! ».

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>