Akamasoa : un dimanche de l'Avent fédérateur autour du père Pedro

Publié le par Vendée-Akamasoa

cVendee-Akamasoa1-copie-1.JPG"Voila un dimanche riche en échange et riche en émotion d'une part et d'autre, et riche en grâce et fraternité ! Dieu soit loué pour cette  journée !". C'est ainsi que le Père Pedro a conclu son sentiment à l'issue de la cérémonie religieuse qui a marqué le deuxième dimanche de l'Avent 2012 à Akamasoa, dimanche 9 décembre dernier, le lendemain de l'arrivée du container parti de Vendée (France), plus d'un mois plus tôt (lire l'article précédent). Un bonheur n'arrive jamais seul dans la région d'Akamasoa !

Mais que c'était-il donc déroulé, ce dimanche-là, autour du Père Pedro ? "Ce  2ème dimanche de l'Avent de 2012 restera dans les annales d'Akamasoa !", s'emflamme d'ailleurs le père, après qu'autour de lui, pour la messe de dimanche 9 décembre, il ait reçu la Commission épiscopale de la Santé de Madagascar, avec plus de 200 médecins, et la présence exceptionnelle de Monseigneur Zigmunt Zimowsky, président du Conseil pontifical pour la Pastorale de la Santé au Vatican, mais aussi de Son Eminence Monseigneur Eugene Martin Nugent, Nonce Apostolique et représentant du Saint-Siège auprès du gouvernement de la Transition à Madagascar ; Mgr Fabien, évêque de Morondava, responsable de la pastorale de la Santé à Madagascar ; l'évêque de Port Berger ; l'évêque auxiliaire d'Antananarivo, quatre prêtres malgaches, quatre prêtres européens, etc.

cVendee-Akamasoa3-copie-1.JPGUne autre personnalité de marque de l'île rouge avait répondu présent, avec son ministre de la Santé : le président de la République Andry Rajoelina, qui, d'ailleurs, lors de sa visite privée au Puy du Fou (Vendée, France), le dernier week-end d'août 2012, nous avait confié tout le bien qu'il pensait du Père Pedro et de son oeuvre malgache, et ce que M. Rajoelina souhaitait faire avec son gouvernement pour aider le Père Pedro dans sa mission auprès des plus démunis de Madagascar (pour mémoire, lire ICI : Le Président de Madagascar se rend au Puy du Fou )

C'est le Nonce Apostolique qui a fait l'homélie : "L'archevêque du Vatican a été le célébrant principal et la messe était un peu en malgache et un peu en français ! L'archevêque était très heureux de voir une telle foule qui participe et qui chante si joyeusement !", se réjouit encore le Père Pedro. "Le Peuple d'Akamasoa était très attentif à toutes les paroles du message de Mgr ZigmuntZimowsky, qui a exalté le courage de chrétiens malgaches depuis le temps du Bienheureux Saint Jacques Berthieu (1838-1896), Jésuite missionnaire, devenu, le 21 octobre 2012, le premier saint de Madagascar et de l’Océan Indien, et de Victoire Rasoamanarivo, laïque malgache née à Tananarive en 1848, décédée en 1894, et béatifiée par le pape Jean-Paul II le 30 avril 1989 à Antananarivo. De même, le président de la République a eu des paroles très judicieuses pour remercier, ému, les enfants et le peuple d'Akamasoa pour ce témoignage de la foi !".

cVendee-Akamasoa2-copie-1.JPGAprès la messe, un petit rafraîchissement, et le président Andry Rajoelina est allé avec le Père Pedro visiter le centre d'accueil à Managarivotra, mais aussi pour aller au devant des plus démunis de cette région de Madagascar, et découvrir les besoins financiers, matériels et logistiques du Père Pedro et de son équipe. Un moment fort, une première dans l'histoire politique malgache, qui devrait plus encore à l'avenir servir la cause humanitaire du Père Pedro.

cVendee-Akamasoa4.JPG

Publié dans News

Commenter cet article