Le message du père Pedro devant la carrière vide de Bemasoandro, à cause du confinement aussi à Madagascar

Publié le par Vendée-Akamasoa

Le père Pedro seul, jeudi 26 mars 2020, dans la carrière de Bemasoandro, vidée par la coronavirus avec le confinement à Madagascar (reproduction interdite sans autorisation)

Le père Pedro seul, jeudi 26 mars 2020, dans la carrière de Bemasoandro, vidée par la coronavirus avec le confinement à Madagascar (reproduction interdite sans autorisation)

 « Chers amis, jeudi 26 mars 2020, je suis passé dans la carrière de Bemasoandro où travaillent 380 personnes tous les jours. En cette période de confinement, personne, sauf le silence et une légère brise » constate le père Pedro (photo ci-dessus) en ces temps graves pour pandémie de Coronavirus, et où les Malgaches sont aussi touchés par l'épidémie et des mesures drastiques pour s'en préserver. Le travail supprimé touche davantage encore les plus pauvres...

La "Cathédrale" carrière de pierre creusée au fil du temps par les protégé(e)s du père Pedro (Reproduction interdite sans autorisation)

La "Cathédrale" carrière de pierre creusée au fil du temps par les protégé(e)s du père Pedro (Reproduction interdite sans autorisation)

La carrière, comme cette autre carrière symbolique où Pedro Opeka fait la messe en plein air ; une image biblique d'une "cathédrale" à ciel ouvert dont les habitants d'Akamasoa sont les fondations colorées.

Symbole de son engagement, le père Pedro célèbre ses messes dans une immense carrière, donc, où son association dès le départ a durement récupéré les pierres des bâtiments édifiés notamment pour héberger les pauvres. Un lieu qu’il a baptisé la Cathédrale : « C'est la cathédrale. Nous l'appelons une cathédrale parce qu'Akamasoa était plantée sous terre. En Europe, une cathédrale est construite sur le sol. Celle d'Akamasoa a été creusée à la main. »

Image biblique à Akamasoa, la cathédrale du père Pedro, carrière de pierres creusée par les pauvres pour édifier des bâtiments au fil des années (Reproduction interdite)...

Image biblique à Akamasoa, la cathédrale du père Pedro, carrière de pierres creusée par les pauvres pour édifier des bâtiments au fil des années (Reproduction interdite)...

Le dimanche 8 septembre 2019, le pape François est venu prier avec les travailleurs et travailleuses à Akamasoa : « Que nos enfants ne soient pas contraints à travailler, mais puissent aller à l’école ». C’est l'une des suppliques adressées par le Saint-Père au Seigneur lors de sa visite à la carrière de granit de Mahatazana, dont l’exploitation fait partie des activités de la Cité de l’Amitié du père Pedro.

↓ VOICI LA VIDÉO DU PAPE LORS DE SA PRIÈRE À LA CARRIÈRE DE MAHATAZANA LE DIMANCHE 8 SEPTEMBRE 2019 ↓

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

payet 31/03/2020 22:32

admiration pour ce grand homme. Tous les politicards sont minables à coté de lui.