Madagascar : le père Pedro "père des pauvres", y porte bien son nom

Publié le par Vendée-Akamasoa

L'île rouge, Madagascar, reste l'une des îles les moins développées au monde et le dénuement est partout, malgré l'appui d'ONG et d'associations. Si le père Pedro y a instauré à Akamasoa et sa région le retour "minimum" à la dignité, grâce aux généreux donateurs et mécènes du monde entier, et avec une certaine mansuétude financière du milieu politique malgache, les gouvernements successifs semblent impuissants à redonner vraiment des couleurs sociales et politiques à Madagascar : "Le père Pedro se présenterait à la présidence, qu'il serait sans doute élu", ironise avec une certaine colère face à la mentalité politique locale de l'île, un habitué de Madagascar. Mais le père Pedro n'est pas un homme politique, du moins pour l'instant, et a sans doute les mains plus libres en homme de Dieu. Cela n'empêche pas non plus l'Église d'y être extrêmement vivante. Le Père Pedro Opeka, lazariste argentin, débarque il y a près de 40 ans sur l'île rouge. Incapable de rester les bras croisés devant tant de misère, il a créé une dynamique missionnaire pour redonner espoir et dignité aux exclus.

En lien avec KTOTV, regard ci-dessous en VIDÉO sur l'Église de Madagascar avec le Père Pedro, « père des pauvres de Madagascar ».

Publié dans News

Commenter cet article